POUR LIRE NOTRE MAGAZINE EN PDF CLIQUER ICI

Ghannouchi : Les ennemis de la Révolution et de la démocratie tentent de dissoudre le Parlement

Le chef du Parlement, Rached Ghannouchi a condamné, lors de la séance plénière tenue en ce mardi 16 juin 2020, la campagne virulente menée contre l’Assemblée et les députés.
Une campagne orchestrée par les ennemis de la Révolution et de la démocratie qui appellent à changer le système en place et à résoudre le Parlement, selon ses dires.
Rapporté par Mosaïque FM, Ghannouchi a affirmé que ces détracteurs visaient à brouiller les relations entre les autorités publiques et leurs symboles.
Des propos jugés politiques par la présidente du bloc parlementaire du Parti destourien libre (PDL), Abir Moussi ayant considéré qu’une nouvelle page ne peut être commencée au Parlement qu’en retirant la confiance à Rached Ghannouchi.
Rappelons que le projet de Déclaration sur le refus de la Tunisie de toute ingérence étrangère en Libye  proposé par le bloc parlementaire du PDL a été rejeté, pendant la plénière du 3 juin courant, avec 94 voix pour, 68 contre et 7 abstentions.
La plénière en question s’était tenue suite à la demande formulée par des élus afin d’auditionner le chef du Parlement sur ses récentes positions quant au conflit libyen.
Des positions qui ont été vivement critiquées par de nombreux blocs parlementaires. Ces derniers ont notamment dénoncé la conversation -non communiquée par l’ARP mais annoncée par le gouvernement d’union nationale libyen- établie entre Rached Ghannouchi et le président du Conseil présidentiel du gouvernement d’union nationale libyen Fayez El Sarraj, le 19 mai dernier.
En effet, le président de l’Assemblée et chef d’Ennahdha avait, lors de cet entretien, félicité El Sarraj de la reconquête de la base aérienne d’Al-Wattia (la plus grande base militaire de la région, s’étendant de l’Ouest de Tripoli jusqu’à la frontière tunisienne, contrôlée depuis six ans sous le contrôle des milices de Haftar).
Il s’est opposé, de ce fait, à la position officielle de la Tunisie et a outrepassé ses prérogatives en s’immisçant dans celles relevant du chef de l’Etat, Kaïs Saïed.

Lire aussi :

ARP: Réunion portant sur la motion classant « Les Frères Musulmans » comme une organisation terroriste
Abir Moussi appelle Ennahdha à approuver la motion classant les Frères musulmans comme étant une organisation terroriste
La nouvelle offensive d’Abir Moussi contre Ennahdha
Visites nocturnes à des terroristes incarcérés: Ennahdha porte plainte contre Abir Moussi
Moussi : Des élus Ennahdha effectuent des visites nocturnes aux terroristes incarcérés
Visites nocturnes des élus Ennahdha à des incarcérés : La direction des prisons répond à Abir Moussi
Bhiri: « Moussi oeuvre dans le cadre d’un agenda égypto-émirati »

Lire aussi
commentaires
Loading...