POUR LIRE NOTRE MAGAZINE EN PDF CLIQUER ICI

Fièvre typhoïde : tout savoir sur la maladie, les symptômes, le traitement et la prévention

Depuis plusieurs semaines, on entend souvent parler de la fièvre typhoïde en Tunisie. La maladie touche, principalement, Tataouine, Gabès et Kébili. Qu’en est-il de la maladie ? Il s’agit, d’une infection bactérienne, principalement causée par une très mauvaise hygiène. C’est, d’ailleurs, la principale cause de la maladie en Tunisie où, dans certaines régions, la qualité de l’eau potable laisse à désirer.

Les symptômes de la fièvre typhoïde

La bactérie responsable de la fièvre typhoïde est appelée Salmonella typhi. L’évolution de l’infection dans l’organisme se déroule sur 3 phases principales. Il y a, tout d’abord, la phase d’incubation qui dure environ deux semaines selon les scientifiques. Arrive, ensuite, la phase d’invasion qui est caractérisée par une forte fièvre – aux alentours de 40 degrés -, des maux de têtes, des vertiges, de l’insomnie, d’un saignement du nez – épistaxis -, des diarrhée, voire même des nausées et de l’anorexie. Enfin, c’est la phase d’état qui intervient. Là encore, le patient souffre d’une forte fièvre (40 degrés), de diarrhée et de troubles de la conscience.
Il faut, aussi, souligner que certaines complications peuvent être constatées, à l’instar des hémorragies digestives et des perforations intestinales. Il est même possible d’observer une atteinte cardiaque. Les médecins, dans ce même contexte, notent que les risques de rechute sont fréquents. Les symptômes peuvent réapparaître dans le mois suivant l’arrêt du traitement.

Traitement et prévention de la fièvre typhoïde

Pour traiter la fièvre typhoïde, les médecins peuvent prescrire certains types d’antibiotiques. Tout d’abord, selon le jargon médical, il y a les céphalosporines de 3ème générale et les fluoroquinolones. Pas seulement : un médecin peut aussi prescrire la pénicilline A (aminopénicilline), ou encore du thiamphénicol ou du cotrimoxazole. Le traitement par les antibiotiques dure entre 10 et 15 jours.
Bien entendu, la prévention reste le meilleur moyen de se protéger de la fièvre typhoïde. Pour ce faire, les médecins conseillent, surtout, d’adopter une bonne hygiène de vie, ainsi qu’une bonne hygiène de l’eau et des aliments. Pour l’eau, à titre d’exemple, il est conseillé de la faire bouillir avant de la boire en cas de doute. Il est également important de désinfecter les aliments et de les mettre à l’abri des sources d’infection, à l’instar des mouches.
Voilà, en somme, ce que l’on peut dire pour donner une idée générale sur la fièvre typhoïde. Bon rétablissement à tous les patients atteint par la maladie. Protégez-vous en respectant les règles fondamentales de l’hygiène.

Source : Doctissimo

Lire aussi
commentaires
Loading...