POUR LIRE NOTRE MAGAZINE EN PDF CLIQUER ICI

Fathi Laâyouni, son incompréhension de la décentralisation et ses étranges « impulsions fédérales »

Il semble que les concepts de la décentralisation et de la démocratie locale soient très mal compris par le président du Conseil Municipal du Kram, Fathi Laayouni. Récemment, le président de la République, Kaïs Saïed, s’était rendu dans l’une des mosquées du Kram Ouest en vue de faire la prière du Vendredi, ce qui a été très mal vu par Laayouni.
« Le président de la République aurait dû me prévenir. C’est inconstitutionnel », a lâché Fathi Laayouni sur les ondes d’Ifm. Pour lui, il s’agit d’une violation de la Constitution, étant donné que le président de la République a accompli un rite religieux sur un territoire appartenant à une autorité locale. « Ce que Kaïs Saïed a fait est indigne d’un président de la République. Je vais lui envoyer une correspondance pour lui signaler qu’il a enfreint une règle de la Constitution », a-t-il encore lâché.
Des déclarations plutôt étonnantes de Fathi Laayouni qui est, pourtant, un homme de lois. Il semble avoir très mal compris le concept de la décentralisation du pouvoir et qu’il a, de surcroît, oublié que le président de la République reste le Chef de l’État, donc la plus haute institution du pouvoir exécutif, tout en étant le garant de la Constitution et un constitutionnaliste de formation (en plus !).
Après la mise en place du fonds de la Zakat, Fathi Laayouni confirme encore, peut-être sans le vouloir, sa possible aspiration à bâtir un État fédéral… « à la laayounienne ».

Lire aussi
commentaires
Loading...