POUR LIRE NOTRE MAGAZINE EN PDF CLIQUER ICI

Diplomatie : Cheikh Rached Ghannouchi n’a pas retenu la leçon et il persiste et signe

Rached Ghannouchi a la tête dure et il n’en fait qu’à sa tête. Le président de l’ARP (Assemblée des Représentants du Peuple), a une fois encore choisi d’outrepasser ses prérogatives de président du Parlement en se mêlant à la diplomatie tunisienne.
En marge du Conseil de La Choura du samedi 27 juin 2020, le Cheikh Rached et président d’Ennahdha, s’est encore prononcé sur le conflit libyen. « Le gouvernement du consensus national libyen [de Fayez Al-Sarraj est le gouvernement légitime en Libye. Il constitue la seule légitimité existante », a lâché le Cheikh.
S’agit-il d’une réponse au président de la République, Kaïs Saïed, qui a réitéré qu’il était le seul président en Tunisie dans une interview accordée à France 24 ? Quoiqu’il en soit, il n’avait pas à s’exprimer au nom de la diplomatie tunisienne sur un dossier aussi brûlant que le dossier libyen. Il faut, aussi, rappeler que Fayez Al-Sararj profite du soutien controversé de la Turquie et du Qatar, deux alliés chers aux yeux de notre Cheikh Ghannouchi.

Lire aussi
commentaires
Loading...