POUR LIRE NOTRE MAGAZINE EN PDF CLIQUER ICI

Bloqué en Malaisie, un jeune Tunisien refoulé par le personnel d’une compagnie aérienne

Photo d'illustration.

Si le rapatriement s’est bien déroulé pour un bon nombre de nos compatriotes, ce n’était pas le cas pour d’autres. Zaid Hajji, un jeune Tunisien, s’est retrouvé bloqué en Malaisie depuis avril dernier, lorsque la crise sanitaire avait atteint son pic.
Le jeune homme, parti en touriste à l’époque, est toujours bloqué à l’aéroport et il attend son vol de rapatriement. Sur Facebook, dans le très connu groupe Lost and Found Tunisia, il a raconté son calvaire, affirmant qu’il avait pu subsister à ces besoins durant le confinement grâce aux petites économies qu’il avait emportées, mais que ces dernières sont désormais presque à sec.
« Mon VISA a pris fin depuis le 25 avril 2020. J’avais un billet acheté auprès de la compagnie Qatar Airways (aller-retour). Mon voyage de retour a été reporté à deux reprises. Finalement, il a été fixé pour le 5 juin 2020 à 2h du matin. Or, en montant dans l’avion, le personnel a refusé de m’accueillir. En effet, selon lui, je n’ai pas réservé de chambre d’hôtel en Tunisie. Je n’étais pas du tout au courant de cette mesure et personne ne m’a prévenu. Je leur ai pourtant expliqués que je m’en occuperai dès mon arrivée en Tunisie, mais le personnel n’a rien voulu entendre », a-t-il confié.
Le jeune Tunisien affirme qu’il est encore bloqué à l’aéroport en Malaisie, soulignant qu’il n’avait plus d’argent et qu’il mourait de faim. « Il n’y aura pas de vols entre la Tunisie et la Malaisie dans les prochains jours, encore moins le mois prochain. J’espère que le ministère des Affaires Étrangères et l’Ambassade de Tunisie à Jakarta vont intervenir. C’est une question d’humanité. Normalement, l’obligation de réservation d’une chambre d’hôtel ne s’applique qu’aux touristes. Or, je suis un Tunisien », a-t-il encore écrit.

Photo d’illustration.

Lire aussi
commentaires
Loading...