POUR LIRE NOTRE MAGAZINE EN PDF CLIQUER ICI

Biens inestimables du Bey : retrait d’une partie des pièces mises en vente aux enchères à Paris

C’est à la fois une bonne nouvelle et une petite victoire pour la Tunisie : une grande partie des 114 pièces historiques, d’une valeur inestimable, sera retirée de la vente aux enchères prévue à l’hôtel de Drouot à Paris. C’est ce qu’a annoncé Ghazi Gherairi, ambassadeur de Tunisie à l’UNESCO, sur son compte Twitter dans la soirée de ce jeudi 4 juin 2020. « D’intenses démarches ont permis le retrait des pièces majeures de la « Collection d’un dignitaire de la Cour Beylicale » de la vente prévue à Drouot », a-t-il écrit. Le représentant de la Tunisie n’a pas précisé les pièces qui ont été retirées, mais c’est déjà une victoire. Il faut rappeler que l’Institut National du Patrimoine a mis du temps pour réagir à cette grave affaire. Une plainte a été déposée selon son directeur général.
En effet, il existe plusieurs zones d’ombres dans cette affaire : qui a laissé passer de telles pièces qui ne passent pourtant pas inaperçues dans les aéroports ou les ports ? Comment ont-elles pu se retrouver en France compte tenu de la crise sanitaire et des fermetures des frontières ? Quelles sont les personnes responsables ? Dans l’espoir que les autres pièces soient récupérées.
A suivre.

Sur le même sujet :

 

Lire aussi
commentaires
Loading...