POUR LIRE NOTRE MAGAZINE EN PDF CLIQUER ICI

Algérie : fermeture des frontières et durcissement des sanctions contre les infractions aux consignes sanitaires

La situation sanitaire en Algérie de continue de susciter l’inquiétude. Face au retour en force du nouveau coronavirus (SARS-CoV-2 ou COVID-19), le président algérien, Abdelmajid Tebboun, a annoncé le maintien de la fermeture des frontières. C’était lors d’une réunion du Conseil des Ministres organisée dimanche 28 juin 2020.
Dans ce contexte, le président s’est indigné du comportement de ses concitoyens qui, selon lui, « affirment que le COVID-19 n’est qu’un mythe à visées politiques ». Il s’agit, en fait, d’une pique adressée au Hirak, mouvement populaire qui s’oppose au pouvoir en place. Le Chef de l’État a, ainsi, ordonné de durcir les sanctions contre les personnes qui n’auront pas respecté les consignes sanitaires. De son côté, le président du Conseil algérien de l’Ordre des Médecins, Mohamed Bekkat, a assuré que la situation actuelle en Algérie résulte du relâchement et d’une sorte de laisser-aller.
L’Algérie, à titre de rappel, a enregistré, dimanche dernier, son plus lourd bilan épidémiologique depuis le début de la crise sanitaire.

Lire aussi
commentaires
Loading...