POUR LIRE NOTRE MAGAZINE EN PDF CLIQUER ICI

Actions détenues et conflits d’intérêts: L’INLUCC accorde au chef du gouvernement un mois pour régler sa situation

La directrice du département de Déclaration de Patrimoine et d’intérêts auprès de l’Instance Nationale de Lutte Contre la Corruption (INLUCC), Nadia Saâdi, a annoncé, ce vendredi 19 juin 2020, que s’il s’avère que les actions détenues par le chef du gouvernement représentent une source de conflits d’intérêts, l’INLUCC est appelée à avertir la personne concernée.En effet, elle a affirmé, lors de son intervention sur les ondes d’Express fm, que la loi accorde à l’INSTANCE le rôle de contrôle, dans ce cas. Par ailleurs, elle a déclaré que le chef du gouvernement a été averti et que l’INLUCC lui a accordé un délai d’un mois afin de régler cette situation. Aussi, selon Mme Saâdi, au delà de cette période, l’INLUCC est en mesure de transférer l’affaire à la justice et la sanction peut aller jusqu’à 2 ans de prison, outre que l’amende.

De plus, elle a indiqué que l’INSTANCE  a détecté plus de 70 affaires liées à des maires et des conseillers ministériels accusés d’associer les missions.

Lire aussi : Députés et conflits d’intérêts : le rappel à l’ordre de l’INLUCC

Lire aussi
commentaires
Loading...