POUR LIRE NOTRE MAGAZINE EN PDF CLIQUER ICI

Accusée d’être derrière l’incident de Paris contre Kaïs Saïed, Ennahdha s’indigne et menace

Plusieurs observateurs ont affirmé, depuis l’incident honteux devant l’ambassade de Tunisie en France (Paris) où le président de la République, Kaïs Saïed, a été malmené, qu’Ennahdha serait derrière l’attroupement. On parle même d’un certain nahdhaoui, originaire de Tataouine, qui serait impliqué.
Fidèle à son habitude, le parti a réagi pour démentir, notamment, le député du Mouvement Achâab Haykel Mekki. Dans un communiqué publié dans la soirée de ce mercredi 24 juin 2020, Ennahdha a nié son implication dans cet incident honteux. « Ce qui s’est passé à Paris n’était qu’une manifestation organisée par des manifestants tunisiens pour protester contre ce que Tataouine a dernièrement subi en termes de violence. Ennahdha n’a aucun lien avec cela », lit-on dans le communiqué du parti islamiste, qui accuse le député Heykel Mekki de mensonge. Ennahdha assure qu’elle a toujours respecté les symboles de l’État et elle ressort son vieil argument de défense de campagne de dénigrement. « Nous nous réservons le droit de poursuivre, en justice, les auteurs de ce genre de mensonges », a encore menacé Ennahdha.

A lire aussi :
(Vidéo) Paris : un nahdhaoui serait derrière la scène hilarante devant l’ambassade de Tunisie avec Kaïs Saïed

Lire aussi
commentaires
Loading...