POUR LIRE NOTRE MAGAZINE EN PDF CLIQUER ICI

Une vidéo crée de nouvelles tensions diplomatiques entre l’Algérie et le Maroc

Sabri Boukadoum, ministre algérien des Affaires étrangères

Le ministre algérien des Affaires étrangères, Sabri Boukadoum, a convoqué l’ambassadeur du Maroc à Alger, mercredi dernier. A l’origine de cette convocation, qui n’a été rendue publique que le lendemain, une vidéo dans laquelle le consul du royaume à Oran tient des propos controversés.
La vidéo en question a été largement partagée sur les réseaux sociaux. On y voit un homme, présenté comme le consul du Maroc à Oran, s’entretenir avec des ressortissants marocains.
Ces derniers se plaignent des difficultés qu’ils rencontrent pour rentrer dans leur pays, les frontières étant fermées depuis le mois de mars en raison du coronavirus. L’homme se livre à des explications et on entend la phrase : « Nous sommes dans un pays ennemi. »
Dans son communiqué, le ministère algérien des Affaires étrangères indique que cette qualification, si elle venait à être établie, « est une violation grave des us et coutumes diplomatiques, qui ne saurait être tolérée. » L’Algérie demande donc aux autorités marocaines de prendre « les mesures appropriées pour éviter toute répercussion sur les relations bilatérales. »
Depuis des années, les relations entre nos deux voisins du Maghreb arabe sont tendues sur la question du Sahara occidental, un territoire que le Maroc contrôle en grande partie. Alger, de son côté, soutient les indépendantistes du Front Polisario. Au début du mois de mai, le ministre marocain des Affaires étrangères, Nasser Bourita, déplorait qu’un pays voisin « continue d’alimenter le séparatisme ».

(RFI)

Lire aussi
commentaires
Loading...