POUR LIRE NOTRE MAGAZINE EN PDF CLIQUER ICI

Tout est permis pour HCE pour rappeler ses querelles politiques, même la mémoire de ses parents…

Cela fait des mois que nous n’avons pas entendu parler de Hafedh Caïd Essebsi, fils du défunt président Béji Caïd Essebsi, ancien président de la République. HCE était aussi ancien président auto-proclamé du défunt Nidaa Tounes. Il s’est exprimé dans la soirée du dimanche 24 mai 2020 à travers un statut publié sur sa page Facebook pour, une fois encore, régler ses comptes avec ses adversaires politiques.
Ce qui dérange est le fait d’avoir évoqué la mémoire de son père et de sa mère – paix à leurs âmes – dans ces querelles de bas niveau. « D’habitude, le matin de chaque Aïd Al Fitr, je rends visite à mon père et à ma mère. Mais l’Aïd Al Fitr, cette année, est différent : ils ne sont plus parmi nous et je ne suis pas en Tunisie. Ceux qui nous ont pris par surprise et qui nous ont trahis ont élaboré un plan contre nous. Comme on dit : faisons attention de la malfaisance de ceux que nous avons aidés. Je leur dit, aujourd’hui : le mensonge ne dure pas et rien ne dure. L’heure viendra où la vérité sera dévoilée », a-t-il écrit.
Rien de plus douloureux que de perdre ses parents. Cependant, fidèle à lui-même, Hafedh Caïd Essebsi ne semble pas avoir appris les leçons du passé : il parle encore de « plans » et de « conspiration », tout en évoquant la mémoire de ses parents. Il oublie que là où ils sont, ses parents sont bien au-dessus de tout cela. Il aurait fallu respecter leur mémoire en évitant de les évoquer pour introduire une vieille querelle politique. Hafedh Caïd Essebssi ne précise pas de quel adversaire il parlait en évoquant la trahison et le mensonge. Il est probable qu’il fait allusion à Youssef Chahed, ancien Chef du gouvernement et son pire ennemi de l’époque. Visiblement, Hafedh Caïd Essebsi n’a toujours pas oublié sa rancœur. Il était inutile, voire déplacé, d’introduire ses querelles politiques en évoquant la mémoire de ses parents – paix à leurs âmes -. Et de quelle vérité parlait-il ? Décidément, Hafedh Caïd Essebsi semble avoir beaucoup de mal à apprendre les leçons du passé, aussi douloureuses soient-elles…
Paix à l’âme de l’ancien président de la République et à celle de son épouse.

Lire aussi
commentaires
Loading...