POUR LIRE NOTRE MAGAZINE EN PDF CLIQUER ICI

Reprise du championnat de football : Wadii Jarii fera-t-il la sourde oreille à la mise en garde des scientifiques ?

La reprise du championnat national de football n’est pas encore confirmée et les discussions semblent encore aller bon train. Mais il semble que cette reprise soit inévitable, et ce malgré les risques de propagation du nouveau coronavirus (SARS-CoV-2 ou COVID-19). Comme pour d’autres secteurs, un protocole sanitaire a été mis en place pour le sport et pour le football plus spécifiquement.
Intervenant sur les ondes de Shems FM dans la soirée du mercredi 27 mai 2020, la présidente de la commission sanitaire au sein de la Fédération Tunisienne de Football (FTF), Docteure Saïda Ayachi, a affirmé qu’il serait difficile d’appliquer, à la lettre, les consignes prévues par le protocole sanitaire. « Dans la pratique, il sera difficile de l’appliquer à 100% », a-t-elle déclaré dans Sport Time, ajoutant que les intervenants du sport essaieront de l’appliquer de la meilleure façon possible.
Malgré ces mises en garde, la FTF va-t-elle faire la sourde oreille – comme elle l’a toujours fait d’ailleurs – et reprendre, malgré tout, les matchs du championnat ? On voit mal son président se conformer à une éventuelle interdiction. Lui qui, souvenons-nous, avait réuni l’Assemblée Générale de la FTF en mars 2020 rien que pour tenir l’élection qui a permis de le reconduire à son poste. C’était, en fait, en pleine crise sanitaire et la situation était pour le moins incertaine.
Pour rappel, le protocole sanitaire pour le sport prévoit plusieurs dispositions. Selon Docteure Saïda Ayachi, les joueurs ne seront plus autorisés à fêter les buts qu’ils auront marqués avec leurs coéquipiers. Ensuite, chaque joueur doit disposer de sa propre bouteille d’eau – nominative -. Les joueurs ne devront pas s’approcher des arbitres non plus. Sur le terrain, seuls 6 ramasseurs de balles seront mobilisés pendant les matchs. Ils seront surveillés pour les empêcher de toucher aux zones sensibles de leurs visages, susceptibles de transmettre le virus (oui, vous avez bien lu). Ces mêmes ramasseurs de balles vont devoir se laver les mains à chaque fois qu’ils auront touché le ballon. Chacun d’entre-eux sera munis d’une bouteille de gel désinfectant.
D’autre part, la Docteure a insisté sur la nécessité de mettre en place un minimum de 4 vestiaires dans les stades, et ce afin de garantir une reprise sécurisée du championnat de football – à raison de 2 vestiaires par équipe, l’un pour les titulaires, l’autre pour les remplaçants -. « S’il n’y a pas assez de vestiaires, la priorité sera donnée aux joueurs titulaires », a-t-elle encore indiqué.
Le protocole sanitaire du sport dresse aussi certaines règles pour le travail journalistique. Les confrères – cadreurs, journalistes -, seront placés dans la loge qui leur sera réservée. Ils pourront descendre sur la pelouse, par la suite, pour faire les interviews requises. Ces dernières doivent être menées en respectant les consignes sanitaires : distance de sécurité, utilisation d’un micro couvert, etc. Concernant les photographes, ils vont devoir respecter une distance de sécurité de 5 mètres.

A lire aussi :

Lire aussi
commentaires
Loading...