Rached Ghannouchi a transgressé ses prérogatives, selon le Bloc démocrate

L’entretien téléphonique ayant eu lieu le 19 mai courant entre le président du Parlement, Rached Ghannouchi et le président du Conseil présidentiel du gouvernement d’union nationale libyen Fayez El Sarraj continue d’indigner de nombreuses composantes sur la scène politique.
A présent, c’est au Bloc démocrate -constitué essentiellement d’Attayar et du Mouvement Echaâb- de dénoncer cette conversation (non communiquée par l’ARP mais annoncée par le gouvernement d’union nationale libyen), dans un communiqué émis dans la soirée de ce vendredi 22 mai 2020.
En effet, le président de l’Assemblée et chef d’Ennahdha avait, lors de cet entretien, félicité El Sarraj de la reconquête de la base aérienne d’Al-Wattia (la plus grande base militaire de la région, s’étendant de l’Ouest de Tripoli jusqu’à la frontière tunisienne, contrôlée depuis six ans sous le contrôle des milices de Haftar).
Dans son communiqué, le Bloc démocrate a exprimé son refus des agissements de Rached Ghannouchi considérant que ce dernier a transgressé ses prérogatives fixées par la Constitution et le règlement intérieur du Parlement.
Ainsi, le Bloc démocrate a appelé à s’attacher à la position officielle de la Tunisie rejetant toute intervention militaire étrangère en Libye.
Et d’ajouter que le conflit libyen ne peut être résolu qu’à travers les concertations soulignant que tout éventuel rôle joué par la Tunisie relève de la diplomatie nationale à sa tête le chef de l’Etat, Kaïs Saïed.

Lire aussi : Ghannouchi à Sarraj: « Il n’y a pas de solution militaire au conflit en Libye »
Lire aussi : Sept partis politiques condamnent l’entretien téléphonique entre Ghanouchi et Sarraj
Lire aussi : Des blocs parlementaires dénoncent l’ingérence de Rached Ghannouchi dans des conflits régionaux
Lire aussi : Tarek Ftiti: « Les félicitations de Ghannouchi à Sarraj, une ingérence flagrante dans les prérogatives du président de la République »

Lire aussi
commentaires
Loading...