POUR LIRE NOTRE MAGAZINE EN PDF CLIQUER ICI

Libye : violents combats sur le front sud de Tripoli

Crédit Photo : AFP.

De violents combats sont en cours sur tout le front sud de Tripoli (Aïn Zara, Axe aéroport, zone caserma)
Par ailleurs des informations font part, depuis le milieu de la nuit dernière, selon des canaux russes initialement mais relayée ensuite par des canaux locaux, de frappes aériennes qui auraient été effectuées contre des navires turcs.
Il s’agirait d’une part d’un navire (non déterminé) dans ou à proximité du port de Tripoli.et, d’autre part, d’une frégate G class (ex Oliver Perry class US) au large de Misrata. Des sites russes évoquent l’utilisation de Mig 29 et parlent de moyens biélorusses.
Pour sa part, l’armée nationale libyenne a annoncé l’arrestation du leader syrien de l’Etat islamique, Muhammad al-Ruwaidani, dans les axes de Tripoli
On annonce par ailleurs que 500 mercenaires syriens supplémentaires viennent de rejoindre la Libye. Ce nouveau cadeau d’Erdogan très apprécié par une bonne partie de la communauté internationale porte le total du contingent à près de 12000 combattants alors que 400 migrants ont débarqué sur les côtes de Sicile.
Selon nos sources sur place, il y a très peu d’informations sur  les différentes zones de combats.si ce n’est celles portant sur des vols de reconnaissance et des frappes aériennes incessantes sur Gharyan. Ce qui, selon les observateurs confirme que cette ville est devenue un objectif prioritaire de l’ANL. Ces frappes seraient principalement effectuées par des drones Wingloong.
L’attention de l’Armée Nationale semble se porter également sur la région de Bani Walid où un drone turc a été abattu vers 05h30 ce matin du mardi.
Il est à signaler que les frappes aériennes ont été nombreuses la nuit du lundi à mardi sur l’aéroport de Tripoli Mitiga et ses abords, tandis que l’artillerie visait les positions syriennes et miliciennes sur Sawani.
On note enfin la publication par l’ANL de listes toujours plus importantes de tués et prisonniers syriens dont des commandants de factions affiliés à l’Etat islamique d’Ifrin et de la Ghouta orientale.

Lire aussi
commentaires
Loading...