L’État emprunte 257 millions d’euros à 12 banques tunisiennes

Afin de pouvoir renflouer ses caisses et faire face aux dépenses liées à la crise sanitaire, l’État a contracté un prêt syndiqué auprès de 12 banques de la place tunisienne, et ce dans le cadre d’une convention signée ce mardi 5 avril 2020 en présence du ministre des Finances, Mohamed Nizar Yaiche, et du Gouverneur de la Banque Centrale de Tunisie (BCT), Marouane Al Abassi.
Dans cette optique, les 12 banques fourniront un crédit, en devises, à l’État tunisien d’une valeur de 257 millions d’euros (soit environ 130 millions de dollars), ce qui équivaut à 1,180 milliard de dinars. Le remboursement, selon la convention, sera effectué sur 3 ans avec un taux d’intérêt de 2,75%. Les fonds débloqués dans le cadre du crédit proviennent, en bonne partie, des dépôts des non-résidents en Tunisie.
En marge de la signature de la convention avec les 12 banques, le ministre des Finances a assuré que les 1,180 milliard de dinars serviront à relancer la machine économique qui a été mise à l’arrêt par la crise liée au nouveau coronavirus (SARS-CoV-2 ou COVID-19). Il s’agit, aussi, de permettre à l’État de débloquer les fonds nécessaires afin de soutenir l’action du secteur de la santé et les PME impactées négativement par le confinement général.
Rappelons que ce n’est pas la première fois que l’État tunisien choisit de recourir aux banques commerciales pour financer son budget. La dernière fois était en 2019. La Tunisie a aussi emprunté 745 millions de dollars auprès du FMI (Fonds Monétaire International). Ça en fait des crédits qui, un jour où l’autre, vont devoir être remboursés.

Lire aussi
commentaires
Loading...