POUR LIRE NOTRE MAGAZINE EN PDF CLIQUER ICI

La mort de Feyrouz, c’est de l’intox !

Le bruit a couru ce vendredi 22 mai sur les réseaux sociaux évoquant le décès de la chanteuse Feyrouz à l’hôpital de l’Université américaine de Beyrouth, la capitale libanaise.
Eh bien, il n’en est rien comme le rapporte le journal Annahar qui cite des sources proches de « Sayidatou Assabah », la Dame du Matin, en référence à l’heure d’écoute privilégiée de ses chansons, tôt le matin, quand commence une nouvelle journée.
« Feyrouz va bien, assure Ghassène Rahabani. Au bout du compte, on s’est habitué à entendre chaque année ce genre de bobards ».
Une source de l’hôpital de l’Université américaine dément également la rumeur.
Feyrouz, qui a aujourd’hui 85 ans a débuté sa carrière de chanteuse au sein d’une chorale à la radio publique libanaise.
Depuis, la chanteuse a vendu plus de 80 millions de disques dans le monde et a chanté dans les salles les plus prestigieuses, tels le Royal Albert Hall de Londres, le Carnegie Hall de New York, et le John F. Kennedy Center for the Performing Arts de Washington.
Dans son numéro de juillet 2018, le magazine économique américain Forbes l’a élue en tête de son classement 2018 consacré aux stars arabes de la chanson, du cinéma, de la mode et du football.
Dans son classement des «stars arabes de la scène mondiale», l’icône de la chanson libanaise a été sacrée plus grande star arabe de tous les temps.

H.A.

Lire aussi
commentaires
Loading...