POUR LIRE NOTRE MAGAZINE EN PDF CLIQUER ICI

Il loue un Airbus A320 pour faire voler sa famille

Un homme d’affaires indien a voulu éviter qu’ils soient en contact avec d’autres passagers potentiellement porteurs du coronavirus.
Aux grands maux, les grands remèdes. La peur suscitée par le coronavirus a poussé à des mesures très différentes d’un pays à l’autre. Aux Etats-Unis, les achats d’armes ont augmenté. Les passagers d’un vol United Airlines ont forcé un avion à se poser en voyant un homme éternuer et tousser.  Un homme d’affaires de la ville de Bhopal en Inde a loué un Airbus A320 de 180 sièges juste pour transporter quatre personnes : sa fille, ses deux enfants et l’aide ménagère de la famille, explique New Delhi Television Limited.
La mesure était destinée à leur éviter de devoir partager l’avion avec des passagers potentiellement malades mais aussi de se retrouver au milieu de la foule à l’aéroport. Cela faisait deux mois que l’homme qui travaille dans la vente d’alcool n’avait pas pu voir ses proches, il a donc accepté de dépenser une petite fortune. Le coût de la location est estimé par la presse locale à environ 23.880 euros. La compagnie aérienne a bien précisé qu’il n’y avait pas d’urgence médicale, mais que le passager avait probablement « peur du coronavirus ».
Selon les chiffres de l’université Johns Hopkins, plus de 170.000 cas de coronavirus ont été déclarés en Inde et près de 5.000 morts ont déjà été recensés.  Alors que les chiffres montent rapidement, le pays a toutefois décidé de mettre fin progressivement aux mesures sanitaires en raison de l’effondrement de l’économie au cours des dernières semaines. Des dizaines de milliers de personnes ont ainsi perdu leur travail au cours des dernières semaines. Comme le note le New York Times, le nombre de cas dans le pays qui pourrait déjà être sous-estimé en raison d’un taux faible de tests, risque d’exploser au cours des prochaines semaines avec la fin du confinement.
Certains experts estiment ainsi que le pays risque d’approcher rapidement du cap du million de personnes contaminées.

(Capital)

Lire aussi
commentaires
Loading...