POUR LIRE NOTRE MAGAZINE EN PDF CLIQUER ICI

Gazelle de l’Atlas en Tunisie: De l’extinction à la résurrection !

Source: Tunisia Wildlife Conservation Society TWCS

La Tunisie qui fut jadis le centre névralgique de l’activité agricole de l’Empire romain, grâce à son emplacement géographique exceptionnel, un terroir riche en flore et une faune variée d’affinité méditerranéenne et sub-saharienne fait, aujourd’hui, face à un nouveau défi majeur qui est de préserver la biodiversité et l’équilibre environnemental.

Source: Tunisia Wildlife Conservation Society TWCS

Une extinction inéluctable…
La genèse d’un nouveau paysage socio-économique de la Tunisie a engendré des dégâts drastiques affectant l’équilibre environnemental et la biodiversité tout en menaçant plusieurs espèces animales en voie d’extinction. La gazelle de l’Atlas ( ou gazelle de cuvier) a été l’une des espèces qui ont fini par disparaître du paysage environnemental tunisien. En effet, cet animal, qui a disparu depuis plus d’un siècle en Tunisie, est aujourd’hui classé en tant qu’espèce rare en voie d’extinction par l’Union Internationale de la Conservation de la Nature (l’UICN). Appelée aussi « Gazelle de cuvier » en référence au scientifique, anatomiste et paléontologue français George Cuvier, cette espèce se développe, principalement, dans les forêts claires et montagneuses qui caractérisent le paysage géologique méditerranéen et peut atteindre jusqu’à 1,15 mètres de longueur et 35Kg de masse à l’âge adulte.
Une initiative qui redonne de l’espoir…
Le 8 Novembre 2019, l’association Tunisia Wildlife Conservation Society (TWCS) a réussi à concrétiser son objectif et redonner à la biodiversité tunisienne ses couleurs d’antan en réintroduisant 33 gazelles d’atlas au niveau de Djebel Serj, situé entre Siliana et Kairouan, qui représente un cadre géologique idéal pour cette espèce disparue depuis des siècles en Tunisie. Grace à la collaboration fructueuse des bénévoles de TWCS et des équipes des réserves naturelles de Djebel Serj, les 33 gazelles, ont été réintroduites en milieu sauvage après avoir été élevées en Espagne, ce processus de réadaptation est crucial pour garantir la survie des gazelles dans leur nouveau bercail. Cette initiative a permis de ressusciter cette espèce tout en donnant un bel exemple de persévérance et d’optimisme quant à la protection de l’équilibre environnemental qui ne cesse de se dégrader au fil des années.

Plus qu’une nouvelle : une lueur d’espoir !
Le 29 mai 2020, la direction du Parc National de Jebel Serj (PNJS) a annoncé, dans un communiqué officiel, la naissance de la première gazelle de l’atlas en Tunisie, soit 6 mois après la réinsertion de cette espèce animale après une disparition de plus d’un siècle. Cette nouvelle qui consolide les efforts de la Tunisie en matière de préservation de l’environnement et de la biodiversité a coïncidé, à quelques jours près, avec la journée internationale de la diversité biologique qui a été célébrée le 22 mai 2020. Cette victoire marque le début d’une longue quête pour préserver la survie de la gazelle de l’atlas en Tunisie et représente un tremplin d’espoir pour encourager les initiatives qui œuvrent pour la préservation de la biodiversité en Tunisie.

Hajer Ben Hassen

Lire aussi
commentaires
Loading...