POUR LIRE NOTRE MAGAZINE EN PDF CLIQUER ICI

Face à la crise du Covid-19, préparons l’avenir!

Comme pour le reste du monde, il y aura un avant et un après pour la Tunisie.
Notre pays, déjà durement frappé par la crise économique et sociale, devra affronter une plus grande épreuve à partir du 4 mai, date du déconfinement progressif.

Bien que l’inquiétude soit légitime, nous devons regarder l’avenir avec confiance et détermination, clefs indispensables au redressement de la Tunisie.

Oui, notre peuple saura courageusement relever ces défis mais l’État doit être également au rendez-vous de ce redressement pour préparer l’avenir du pays.

Ici-même en Décembre 2019, je proposais au président Saïed de mettre en place un «Conseil présidentiel de l’Action Économique Territoriale» pour combattre le fléau du chômage qui frappe durement nos territoires.

Ce Conseil présidentiel, dont nous tenons à la disposition du Chef de l’État son architecture, doit coordonner les actions économiques et solidaires de concert avec le Chef du Gouvernement Elyes Fakhfakh, les acteurs économiques et forces vives.

Il doit prendre également des mesures fortes dans le secteur de la santé et de l’économie sociale dans les territoires.

L’État doit mettre en place un Plan santé, secteur qui doit être par ailleurs élevé au rang de «priorité nationale», permettant à la fois de procéder à un diagnostic précis des équipements et du système sanitaire dans les gouvernorats mais également d’investir dans ce secteur en nous appuyant par exemple sur des mécanismes de coopération internationale à l’instar de l’Instrument Européen de Voisinage (IEV), dont l’aide à la Tunisie avoisine les 700 millions d’€ (soit 2,2 milliards de Dinars), qui doit être un levier à utiliser pour ce secteur.

L’Économie Sociale et Solidaire (ESS) doit également prendre une place prépondérante dans cet avenir en construction.

Un projet de loi instituant l’ESS comme secteur tiers a été adopté en Conseil des Ministres le 11 décembre 2019 mais n’a toujours pas été voté par le parlement à ce jour.

Nous proposons d’ajouter au projet de loi la mise en place de « Pôle ESS» dans chaque gouvernorat pour réunir les personnes souhaitant investir dans ce secteur, y développer l’entrepreneuriat social et accompagner les projets entre les structures.

C’est pourquoi, nous appelons à la restauration d’un Ministère de l’Économie Sociale et Solidaire, placée sous l’autorité directe du Chef du Gouvernement, qui aura pour mission de promouvoir le développement de l’ESS mais aussi de participer en lien avec les collectivités publiques et les représentants des entreprises de l’ESS au développement de l’innovation sociale.

Il devra également coordonner les administrations des départements ministériels concernées par l’ESS.

Préparer notre avenir c’est enfin repenser les réponses sanitaires et les solidarités internationales.

Le président de la République doit impulser une diplomatie pragmatique pour rassembler et coordonner les initiatives au niveau international pour combattre la crise que nous traversons.

La Tunisie, qui préside le Conseil de Sécurité de l’ONU pour l’année 2020/2021, doit proposer une initiative internationale ambitieuse et  solidaire.

Nous proposons au président Kaïs Saïed de soumettre une résolution internationale pour la mise en place d’un «Fonds Mondial de Solidarité Sanitaire» pour accompagner et financer les projets des États les plus en difficulté dans leur politique sanitaire.

La Tunisie et son peuple seront au rendez-vous, ayons confiance en notre avenir!

Lire aussi
commentaires
Loading...