POUR LIRE NOTRE MAGAZINE EN PDF CLIQUER ICI

Donald Trump, fou de rage, lance une menace complètement lunaire

Pour la première fois, des messages de Donald Trump ont été signalés par Twitter comme « trompeurs », mardi 26 mai. Comme réponse, le lendemain, le Président américain a menacé de « réglementer » ou de « fermer » les réseaux sociaux.
Chaque jour, Donald Trump publie des dizaines de messages sur Twitter. Et, visiblement, le célèbre réseau social a décidé de prendre des mesures. Mardi 26 mai, Twitter a signalé plusieurs tweets du Président américain comme « trompeurs ». Les tweets en question concernent le vote par correspondance, que Donald Trump juge « frauduleux », comme il l’a écrit. « Il n’y a PAS MOYEN (ZERO !) que le vote par correspondance soit autre chose que substantiellement frauduleux », avait-il tweeté.
Peu de temps après, Twitter a décidé de prendre une mesure inédite. Le réseau social n’a pas retiré les tweets de Donald Trump, mais en revanche, ses publications sont notifiées, en dessous, de la mention : « Vérifiez les faits ». Puis, est suivi un lien qui donne des informations sur le sujet des tweets, à savoir ici le vote par correspondance. Suite à cette initiative inédite, un porte-parole de Twitter s’est exprimé à l’AFP : « Ces tweets contiennent des informations potentiellement trompeuses sur le processus de vote et ont été signalés pour fournir du contexte additionnel sur le vote par correspondance ».

*Twitter et la liberté d’expression
Rapidement, l’époux de Melania Trump a pris connaissance des faits, et n’a pas vraiment apprécié, comme il l’a fait savoir mercredi 27 mai. « Twitter interfère avec l’élection présidentielle de 2020. Ils disent que ma déclaration sur le vote postal est incorrecte, en se basant sur des vérifications des faits par Fake News CNN et le Amazon Washington Post », a-t-il réagi. Et d’ajouter : « Twitter étouffe la LIBERTE D’EXPRESSION, et en tant que Président je ne les laisserai pas faire ! », sous les yeux de ses plus de 80 millions d’abonnés.

*Les menaces de Donald Trump
Et le Président âgé de 73 ans ne s’en est pas arrêté là. Dans un nouveau tweet, Donald Trump a menacé de « réglementer » ou de « fermer » les réseaux sociaux. « Les républicains ont le sentiment que les plateformes de réseaux sociaux censurent totalement les voix conservatrices. Nous allons les réglementer sévèrement, ou les fermer, afin d’empêcher qu’une telle chose se produise », a-t-il écrit, toujours sur Twitter.
Au début du mois de mai, Twitter avait décidé de renforcer ses règles pour lutter contre la désinformation sur l’épidémie du Coronavirus, et par la même occasion, la guerre contre les fake news.

(Closermag.fr)

Lire aussi
commentaires
Loading...