POUR LIRE NOTRE MAGAZINE EN PDF CLIQUER ICI

Dimanche, une AG de l’Ordre des médecins dentistes pour décider une augmentation des tarifs

Le doyen du Conseil de l’ordre des médecins dentistes tunisiens, Salah Mejri a déclaré jeudi 28 mai qu’il a été décidé de tenir une assemblée générale du Conseil de l’Ordre dimanche prochain 31 mai afin d’examiner la possibilité d’une majoration du tarif des dentistes, soulignant que de nombreux dentistes courent le risque de faire faillite.
Dans une déclaration donnée à l’agence TAP, et reprise par Diwan FM, Mejri indique que la pandémie du coronavirus a alourdi les charges des dentistes avec des dépenses supplémentaires pour l’acquisition de matériel de protection de la santé, ajoutant que le Conseil de l’ordre des dentistes n’avait reçu aucune réponse de la part du gouvernement concernant ses demandes.
Celles-ci consistent à rééchelonner les dettes des dentistes, à classer le secteur dentaire comme un domaine touché par les retombées du coronavirus, et à fournir des prêts par les banques avec la garantie de l’État et à des conditions de facilité pour les dentistes concernés.
Mejri rappelle enfin que les dentistes ont fermé leurs cliniques pendant la quarantaine globale, puis ont été contraints d’acheter des fournitures de protection pendant la quarantaine ciblée à un coût élevé et sans le soutien de l’État, ce qui a nui à leurs transactions et menace certains d’entre eux de faillite.
Il y a actuellement environ 4000 cliniques dentaires, dont près d’un millier ont été ouvertes par de jeunes dentistes, à en croire Mejri qui confirme que la plupart des jeunes dentistes vivent dans des situations difficiles, et que certains d’entre eux sont devenus incapables de payer les frais de location.

H.A.

Lire aussi
commentaires
Loading...