Chute des investissements directs étrangers en Tunisie : voici pourquoi

C’était prévisible : les IDE (investissements directs étrangers) ont connu une nette baisse durant au premier trimestre de 2020 par rapport à la même période en 2019. Selon les données de l’Agence de Promotion de l’Investissements (API), relayées par l’agence TAP, les IDE ont reculé de 24,1 points au premier trimestre de 2020 comparé à celui de 2019. Au total, 461,7 millions de dinars ont été investis en Tunisie au premier trimestre contre 608,2 millions de dinars l’an dernier.
En dollar, ce montant atteint les 162 millions contre 147 millions d’euros. Les investissements en portefeuilles, selon l’API, ont dégringolé, passant de 4,6 millions à 1,9 million de dinars au premier trimestre de 2020. Par ailleurs, en mars 2020, les IDE ont atteint 459,8 millions de dinars selon l’API, soit une baisse de 23,8 points par rapport à mars 2019.

La crise sanitaire n’est pas la cause
Les IDE dans les principaux secteurs d’activités ont affiché une évolution négative durant le premier trimestre de 2020 par rapport à celui de 2019 :

  • De 286,1 à 232,9 millions de dinars pour l’énergie
  • De 258 à 202,6 millions de dinars pour l’industrie manufacturière
  • De 59 à 20,4 millions de dinars pour les services

Seul le secteur agricole a tiré son épingle du jeu. De fait, selon l’API, les IDE sont passés de 580 000 dinars au premier trimestre de 2019 à près de 4 millions de dinars cette année. Il convient de souligner que cette baisse ne semble pas être causée par la crise sanitaire. C’est du moins ce qu’a expliqué une source de l’API à l’agence TAP. C’est, plutôt, lié au manque de visibilité politique et au retards qui ont marqué la formation du gouvernement entre novembre et janvier 2020.
D’un autre côté, la même source a expliqué que la Tunisie a été impactée par l’instabilité politique qui a suivi le décès de l’ancien président de la République, Feu Béji Caïd Essebsi, et par la période intérimaire. « Les investisseurs étrangers, dans ce contexte, ont préféré attendre pour voir ce qu’il en adviendra sur le plan politique en Tunisie », a déclaré la source.

Lire aussi
commentaires
Loading...