POUR LIRE NOTRE MAGAZINE EN PDF CLIQUER ICI

Baroumi : Ghannouchi est quelqu’un d’exceptionnel et la Tunisie doit exploiter ses compétences

Mohamed Khalil Baroumi, membre du bureau exécutif d’Ennahdha a assuré que les campagnes hostiles de dénigrement et de diffamation menées à l’encontre des leaders du parti islamiste notamment son chef et président du Parlement, Rached Ghannouchi ne visaient pas ce dernier mais plutôt tout le processus politique.
Intervenant sur les ondes de Mosaïque FM ce mardi 26 mai 2020, Baroumi a précisé que certaines parties étrangères ont été perturbées par la démocratie en Tunisie et ont vu en Rached Ghannouchi un point de départ pour sa stratégie.
Revenant, également, sur la communication téléphonique établie entre Ghannouchi et Fayez El Sarraj, président du Conseil présidentiel du gouvernement d’union nationale libyen -vivement critiquée par plusieurs partis politiques-, Baroumi a assuré qu’il s’agissait d’une pratique ordinaire s’inscrivant dans le cadre de la diplomatie parlementaire.
« Rached Ghannouchi est une personnalité au-delà des postes. Il est quelqu’un d’exceptionnel et d’influent et a des liens avec tous les leaders du monde. Rached Ghannouchi bénéficie d’assez de poids et de connaissance et la Tunisie est appelée à exploiter cela d’autant plus qu’il entretient des relations avec toutes les factions libyennes. Ennahdha ne soutient aucune partie mais voit que la solution doit être inter-libyenne », martèle Mohamed Khalil Baroumi.
Notons que la conversation en question n’a pas été communiquée par l’Assemblée des représentants du peuple (ARP). Elle a, toutefois, été annoncée par le gouvernement d’union nationale libyen dans un communiqué émis dans la soirée du 22 mai 2020.
En effet, le président de l’Assemblée et chef d’Ennahdha, Rached Ghannouchi avait, lors de cet entretien, félicité El Sarraj de la reconquête de la base aérienne d’Al-Wattia (la plus grande base militaire de la région, s’étendant de l’Ouest de Tripoli jusqu’à la frontière tunisienne, contrôlée depuis six ans sous le contrôle des milices de Haftar).

Lire aussi : Sept partis politiques condamnent l’entretien téléphonique entre Ghanouchi et Sarraj
Lire aussi : Des blocs parlementaires dénoncent l’ingérence de Rached Ghannouchi dans des conflits régionaux
Lire aussi : Tarek Ftiti: « Les félicitations de Ghannouchi à Sarraj, une ingérence flagrante dans les prérogatives du président de la République »
Lire aussi : Rached Ghannouchi a transgressé ses prérogatives, selon le Bloc démocrate
Lire aussi : Appels suspects avec la Turquie : Rached Ghannouchi sera (enfin !) auditionné par l’ARP !
Lire aussi : Baroumi : Certaines parties tentent de déstabiliser le pays

 

 

Lire aussi
commentaires
Loading...