POUR LIRE NOTRE MAGAZINE EN PDF CLIQUER ICI

Al Jomhouri rejette toute présence étrangère armée sur le territoire tunisien

Al Jomhouri a exprimé son refus catégorique de la présence des forces armées sur le territoire tunisien appelant le chef de l’Etat, Kaïs Saïed à préserver les assises adoptées par la Tunisie à cet égard.
Dans un communiqué datant du 30 mai 2020, Al Jomhouri a réitéré son attachement à une solution inter-libyenne pour le conflit libyen rejetant ainsi toute ingérence étrangère.
Dans ce sens, il a exhorté le président de la République à barrer la route devant les tentatives visant à impliquer la Tunisie dans des axes et l’utiliser pour s’immiscer dans les affaires de la Libye.
Le parti de Issam Chebbi a, par ailleurs, appelé à auditionner le ministre de la Défense ainsi qu’à appuyer la protection de la sûreté et de l’indépendance nationales.
Rappelons que des informations ont récemment circulé sur les réseaux sociaux à propos d’un éventuel déploiement d’une brigade militaire américaine en Tunisie. Des informations qui ont été démenties par l’Africom (United States Africa Command-Commandement des États-Unis pour l’Afrique) hier samedi ayant précisé qu’il s’agit uniquement d’une équipe chargée de former les militaires tunisiens dans le cadre des entraînements conjoints entre la Tunisie et les Etats-Unis.
Signalons, également, qu’une communication téléphonique s’était déroulée le 28 mai 2020 entre le ministre de la Défense, Imed Hazgui et le général de l’armée des Etats-Unis et commandant de l’Africom, Stephen J. Townsend.
Lors de cet entretien, Hazgui avait souligné l’importance de la collaboration militaire bilatérale surtout que les Etats-Unis sont considérés un partenaire fondamental de la Tunisie. Une collaboration qu’il souhaite appuyer davantage dans un climat de confiance mutuelle et ce afin de renforcer les capacités opérationnelles de l’armée nationale.
Lire aussi
commentaires
Loading...