POUR LIRE NOTRE MAGAZINE EN PDF CLIQUER ICI

Tests rapides : Nissaf Ben Aalya admet que des erreurs ont été constatées

Le déploiement des tests rapides a commencé depuis jeudi 23 avril 2020 à Kébili après plusieurs jours de retard, et à peine commencés, des erreurs ont déjà été constatées. C’est ce qu’a annoncé la Directrice de l’Observatoire National des Maladies nouvelles et émergentes (ONMNE), Nissaf Ben Aalya, ce vendredi 24 avril 2020. Les erreurs ont été constatées pour certains tests. « Iles seront refaits », a-t-elle assuré dans une déclaration sur les ondes de Mosaïque FM, précisant que cela concernera les régions où les erreurs ont été commises.
D’autres appareils de tests rapides, poursuit-elle, étaient défectueux. La Directrice de l’ONMNE a rappelé que ces outils affichent une marge d’erreur située entre 5 et 15%. Le gouvernement, rappelons-le, a beaucoup misé sur ces tests rapides afin d’élargir les échantillons analysées et de fournir des chiffres plus précis sur les contaminations par le nouveau coronavirus (COVID-19). Ces erreurs risquent sans doute de remettre en question certaines informations publiées dans les bulletins épidémiologiques quotidiens. Nous aurions aimé que la Directrice de l’ONMNE fournisse quelques éléments chiffrés sur ces erreurs afin d’éclairer l’opinion publique et de nous permettre d’avoir une idée sur le nombre réel de tests effectués.

A lire aussi :
Covid-19: 9 nouvelles personnes atteintes en Tunisie

Lire aussi
commentaires
Loading...