POUR LIRE NOTRE MAGAZINE EN PDF CLIQUER ICI

Pétrole : un rebond ce jeudi et une capacité de stockage largement dépassée

Après sa descente aux enfers, le cours du pétrole est reparti à la hausse. Il était, en effet, en forte hausse ce jeudi 2 avril 2020 au début des échanges européens. Le baril de Brent a atteint 27,14 dollars vers 8h25 du matin (GMT), soit une hausse de 9,70% par rapport à hier. Idem pour le baril de WTI qui a grimpé de 10% ce jeudi (22,41 dollars).
Ce rebond s’explique, en fait, par le comportement des investisseurs. Ces derniers se sont montrés optimistes puisqu’ils misent sur l’intervention des États-Unis entre l’Arabie Saoudite et la Russie, histoire d’apaiser les tensions entre les deux pays. De fait, dans une guerre des prix sans précédent, les deux antagonistes ont « ouvert les vannes », augmentant significativement la production du pétrole, ce qui a entraîné la chute du cours.
Dans ce contexte, il semble que le président américain, Donald Trump, souhaite surtout protéger l’industrie américaine du schiste selon les analystes. D’ailleurs, il devrait recevoir, ce vendredi 3 avril 2020, des dirigeants de grands groupes pétroliers américains impactés par la situation épidémiologique marquée par la propagation du coronavirus (COVID-19).
Le milliardaire a aussi entamé des discussions avec Vladimir Poutine, président Russe, et Mohamed Ben Salmane, Prince hériter d’Arabie Saoudite.
Il faut rappeler que le marché mondial de l’or noir s’est affolé non seulement à cause de la guerre des prix, mais aussi à cause du blocage lié au coronavirus. La demande a significativement chuté d’environ 20%. Selon le West TExas Itermediate (WTI), les producteurs ont du mal à stocker le pétrole. Pour sa part, l’agence Bloomberg évoque même l’éventualité d’un dumping – vente à perte -.

Lire aussi
commentaires
Loading...