POUR LIRE NOTRE MAGAZINE EN PDF CLIQUER ICI

Pendant ce temps dans le ciel

Le ciel, depuis les fermetures progressives des frontières aériennes, est plus calme. A environ 16h20, dans l’espace aérien tunisien, aucun avion n’est dans les parages. Les appareils en circulation, selon la plateforme Flight Radar, sont situés plutôt en Europe Occidentale, aux États-Unis et en Asie, mais on est très loin du trafic dense que l’on a l’habitude de voir. C’est sûr que le coronavirus y est pour beaucoup.
Sur une autre capture qui a circulé sur la toile, on constate la baisse drastique du trafic aérien en France entre le 8 mars et le 28 mars 2020. Dans ce contexte marqué par la propagation du coronavirus, une très grande partie des pays a décidé la fermeture des frontières. Près de 3 milliards d’humains sont en confinement aujourd’hui, qui constitue l’une des mesures les plus efficaces permettant de limiter la propagation du virus.
Une petite pause bien méritée pour la Terre, notre bonne vieille Terre. Un court répit qui impose une remise en question existentialiste.

Lire aussi
commentaires
Loading...