POUR LIRE NOTRE MAGAZINE EN PDF CLIQUER ICI

Nomination du successeur de Chokri Hamouda : Mekki nie les soupçons de népotisme

La nomination de Mohamed Chaouch au poste de directeur général des soins de santé de base succédant ainsi à Chokri Hamouda, désormais à la tête de l’Instance nationale de l’Evaluation, de l’Assurance-Qualité et de l’Accréditation a créé une vive polémique. D’abord, certains ont considéré que la mutation de Hamouda était pour l’écarter.
Toutefois, le ministre de la Santé, Abdellatif Mekki s’est expliqué sur la situation en affirmant que Chokri Hamouda a été promu et qu’il approuvait cette décision.
C’est par la suite que plusieurs voix se sont élevées dénonçant la désignation de son successeur Mohamed Chaouch et évoquant des soupçons de népotisme d’autant plus qu’il s’est avéré que Chaouch appartient à Ennahdha, parti du ministre de la Santé.
Réagissant à cette allégation, Mekki a assuré que le seul critère selon lequel Mohamed Chaouch a été choisi était la compétence niant, ainsi, que son appartenance idéologique ou politique, qu’il ignore d’ailleurs selon ses dires, soit derrière cette nomination.
Et d’ajouter, sur les ondes de la Radio nationale en ce mardi 21 avril 2020, que ce choix a été approuvé par Chokri Hamouda, son prédécesseur, lorsqu’il était consulté à propos de cette nouvelle désignation.
Il est à noter que Mohamed Chaouch était directeur du dossier du pèlerinage au ministère de la Santé. En 2018, il est nommé directeur chargé de l’évaluation des activités de santé de base au sein du ministère de la Santé.

Lire aussi
commentaires
Loading...