POUR LIRE NOTRE MAGAZINE EN PDF CLIQUER ICI

Nissaf Ben Aalya : « il est difficile de prévoir le pic des contaminations par le coronavirus »

Cette semaine et celle qui va suivre seront décisives dans la guerre contre le coronavirus (COVID-19). On s’attend, d’ailleurs, à un pic des contaminations. Cependant, comme nous l’ont montrés les derniers bulletins épidémiologique du ministère de la Santé, le nombre de cas confirmés est plutôt bas par rapport aux nombre d’analyses médicales effectuées. Hier encore, seuls 5 nouveaux cas de contaminations par le coronavirus ont été enregistrés sur 604 analyses.
Malgré ces données encourageantes, il est encore trop tôt de crier victoire. Il est, aussi, difficile de prévoir la période du pic des contaminations. C’est ce qu’a d’ailleurs déclaré la Directrice de l’Observatoire National des Maladies nouvelles et émergentes, Nissaf Ben Aalya. « La baisse du nombre de contaminations est le résultat de l’application du confinement. Néanmoins, il est possible qu’une hausse du nombre de cas infectés par la maladie soit enregistrée dans les deux prochaines semaines dans le cas où les consignes sanitaires ne sont pas respectées », a-t-elle expliqué dans une déclaration accordée à l’agence TAP ce jeudi 9 avril 2020.
Le virus, poursuit-elle, est « distingué » dans la mesure où certains porteurs ne présentent aucun symptôme, d’autant plus que ces porteurs risquent de contaminer leur entourage. Malgré ces difficultés, la Tunisie a réussi à maîtriser le rythme des contaminations.

Lire aussi
commentaires
Loading...