POUR LIRE NOTRE MAGAZINE EN PDF CLIQUER ICI

L’organisation Tunisienne de Défense des Droits des Personnes Handicapées condamne  » Denya Okhra »

L’organisation Tunisienne de Défense des Droits des Personnes Handicapées a rendu public ce samedi 25 Avril 2020 un communiqué par lequel elle a condamné le sitcom tunisien  » Denya Okhra » et le contenu du premier épisode qui a été diffusé hier.

En effet, ce premier épisode diffusé par Al Hiwar Tounsi contient une séquence qui se moque des personnes handicapées et qui insinue que l’handicap est  » une malédiction divine ».

Par ailleurs, d’après l’organisation, ce genre de messages induit en erreur le public et donne une image erronée de l’handicap mental. De surcroît, ce genre de propos viole les règles de l’organisation de la liberté d’expression et de l’éthique professionnelle du moment où il comporte une atteinte aux Droits de l’Homme et à la dignité humaine.

De ce fait, à la suite de plusieurs plaintes venant de la part des familles de citoyens tunisiens handicapés, les membres de la société civile et l’Organisation de la Défense des Droits des Personnes Handicapées ont décidé de:

  • Exiger une excuse officielle de la part de la chaîne privée « Al Hiwar Tounsi » qui est appelée à s’engager à ne plus rediffuser ce genre de propos qui rabaissent les personnes handicapées et porte atteinte à leur dignité
  • Appeler la HAICA à prendre les mesures nécessaires et de rappeler les médias leurs devoirs et leurs responsabilités légaux, notamment envers les personnes handicapées
  • Appeler le comité des éthiques au syndicat national des journalistes tunisiens à se réunir, à discuter les propos diffusés lors de cette séquence et à prendre les mesures nécessaires pour travailler davantage sur la sensibilisation des médias  et l’appel à l’inclusion de ces personnes dans les différents programmes et émissions
  • Appeler le syndicat des artistes tunisiens à discuter ces propos et à prendre les mesures nécessaires afin de sensibiliser les artistes et les comédiens qui sont appelés à respecter désormais la dignité des personnes handicapées et à ne pas utiliser leurs handicaps pour faire rire le public.
Lire aussi
commentaires
Loading...