POUR LIRE NOTRE MAGAZINE EN PDF CLIQUER ICI

Libye : les milices du GNA, avec un appui turc, préparent une grande offensive contre l’ANL

En Libye, il ne passe pas un jour sans que la situation sur le terrain ne tourne d’un côté ou de l’autre. Et chaque partie l’interprète en sa faveur. Ce mercredi a été marqué par les unités de la région militaire de Zaouia de l’ANL qui étaient en alerte maximum, notamment celles de Sabrata et Sorman, car elles s’attendent à une attaque de la part des forces du GNA à partir de Zaouia.
Il faut dire que si cela se confirmait, ce ne sera pas une partie de plaisir pour les forces du GNA car l’ANL dispose de forces de bon niveau dans le secteur : 106e brigade d’infanterie mécanisée, 128e, 165e et 166e bataillons d’infanterie, bataillon Tareq ben Ziyad. Cela risque d’être très chaud.
Cette attaque des milices du GNA et leurs alliés turcs vise à déloger l’ANL de la bande côtière à l’ouest de Zaouia.
D’ailleurs certaines sources affirment que le projet d’attaque des forces du GNA sur Sabrata avait été évoqué mardi soir par HUMINT qui est présent sur le sol libyen.
En effet, depuis mardi on a relevé l’arrivée de renforts aux côtés des milices du GNA de Zaouia. Ces renforts sont composés de miliciens misratis, de mercenaires syriens accompagnés de camions d’armes et de munitions.
Il semble que les Turcs sont également présents à Zaouia et auraient installé des antennes de guidage pour drones dans la banlieue ouest de Zaouia à Al-Harsha. Ce qui confirme, en quelque sorte, la préparation d’une attaque des forces du GNA contre celles de l’ANL. D’après nos sources sur place, un avion serait même venu d’Istanbul et s’était posé à Zouara ce mercredi.
Autre élément qui confirme les intentions du GNA, la déclaration du porte-parole Misrati du GNA Qanunu qui a déclaré que « les régions Centre et Ouest deviennent des zones de combats interdites aux mouvements civils ». Il faut lire par cette annonce le probable déclenchement prochain d’une offensive ordonnée par la Turquie sur l’Ouest libyen.
4 navires de combat seraient à portée de feux des côtes libyennes et des sites turcs spécialisés en affaires militaires évoquent le déploiement vers ces côtes du TCG ANADOLU. C’est un porte-hélicoptère (LHD 408) de la classe Juan-Carlos (conception espagnole, rival des BPC français  classe « Mistral »). Il serait, selon ces sites, équipé de 16 drones, 8 AH64 Apache et de 4 F16. Cette information, issue de sources turques et proche du GNA serait probablement complètement fantaisiste: Le LHD ANADOLU faisait ses premiers essais portuaires en février et son entrée en service n’est prévue qu’en 2021. Il était envisagé d’y embarquer du F35 à décollage court, mais le véto US a mis fin à ce programme et  la Turquie ne serait pas en mesure de modifier des F16 pour les embarquer sur un porte-hélicoptères.
Plus concrètement, l’ANL vient d’abattre un drone turc dans le secteur de la base d’Al-Watiya.
On en saura encore plus demain.

Lire aussi
commentaires
Loading...