POUR LIRE NOTRE MAGAZINE EN PDF CLIQUER ICI

Libye : l’ANL de Haftar reçoit d’importants renforts

Il semble que les deux parties en conflit, l’ANL et le GNA, aient pris du temps pour mieux se positionner sur le front Ouest. En effet les nouvelles font part d’une éventuelle attaque des troupes du gouvernement d’entente contre les troupes de l’armée de Haftar. Le front Est d’Abu Ghrayn était également resté calme et la  nuit du mercredi à jeudi n’a connu aucune frappe aérienne de l’ANL sur les positions Misrati.

Par ailleurs, chaque partie a reçu des renforts importants. En effet, des informations parlent des colonnes de véhicules de combats et de soutien venues du sud et de l’Est se multiplient et ont même été vérifiées. Le général Miftah Maqlouf, nouveau chef des opérations du grand Syrte, commanderait personnellement sur le terrain cette montée en puissance du contingent Est.
Sur le front de Tripoli la pression de l’ANL s’est principalement exercée sur l’axe aéroport et sur Abu Slim.
L’axe aéroport a vu l’ANL opérer par unités mobiles de chasse au Nord d’Abu Ghryan et vers Aziziya. Les milices de Jwheily ont été harcelées tout au long de la nuit de mercredi et ont subi des pertes conséquentes. En deuxième partie de nuit, les unités mobiles de l’ANL sont remontées à l’Est de l’axe vers les contreforts d’Abu Slim pour s’installer en appui sur cet axe.
Un drone turc qui tentait de remonter les positions ANL à Abu Slim a été abattu au dessus d’Aïn Zara. C’est le deuxième à être détruit cette nuit là après celui abattu au-dessus de la base de Watiya.
Sur le front ouest, et selon nos sources sur place, des frappes aériennes ont eu lieu sur certaines positions de la ville de Sorman et des opérations combinées avec des éléments de sécurité ont permis la capture d’un réseau milicien et d’un arsenal probablement récemment arrivé par voie maritime (appui turc probablement). Cette affaire démontre que l’ANL bénéficie d’un réseau à l’Ouest qui pourra lui permettre de contrer l’intention turque d’occuper cette région.
Il faut noter que l’ANL aurait fait évacuer l’hôpital de Sabrata « dans la perspective des prochaines opérations ».
Une autre information fait état de la bascule d’allégeance vers l’ANL des éléments contrôlant le poste frontière de Ras Jdir. L’information n’est pas la première du genre &manant de sources proches de l’ANL mais certains observateurs ne l’excluent pas s’agissant des milices de Zouara

Lire aussi
commentaires
Loading...