POUR LIRE NOTRE MAGAZINE EN PDF CLIQUER ICI

« Le coronavirus n’est pas encore vaincu et on aurait dû écouter l’OMS plus tôt »

On parle souvent de la fin du nouveau coronavirus (SARS-CoV-2 ou COVID-19), mais on oublie, aussi, qu’il nous faudra apprendre à vivre avec la maladie et qu’elle risque de devenir saisonnière même lorsqu’un vaccin sera mis en place. Pour l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé), on n’en a pas encore fini avec la pandémie.
Selon son Directeur général, Tedros Adhanom Ghebreyesus, la fin de la maladie n’est pas pour bientôt. Il a aussi fait part de ses « profondes inquiétudes » concernant le manque d’accès aux soins pour les enfants dans plusieurs pays. « Nous sommes encore loin de la fin. L’OMS est aussi inquiète au sujet de la hausse des contaminations en Afrique, en Europe de l’Est et aux États-Unis. Nous avons encore un long chemin à parcourir et encore du pain sur la planche », a-t-il encore déclaré.
Le patron de l’OMS considère, aussi, que « le monde aurait dû écouter l’Organisation » qui, selon lui, a tiré la sonnette d’alarme au sujet du nouveau coronavirus dès la fin du mois de janvier 2020. Lors d’une conférence de presse organisée ce lundi 27 avril 2020 à Genève, il a rappelé que l’urgence mondiale a été déclenchée le 30 janvier dernier, lorsque l’on ne comptait encore « que » 82 cas et 0 décès en dehors de la Chine. « Nous avons conseillé au monde entier de mettre en place une approche globale en matière de santé publique. L’OMS a aussi appelé à isoler des cas et à faire des tests. En fait, chaque pays aurait pu déclencher toutes les mesures de santé publique possible », a-t-il encore affirmé.

Lire aussi
commentaires
Loading...