POUR LIRE NOTRE MAGAZINE EN PDF CLIQUER ICI

« La guerre contre le coronavirus n’est pas encore gagnée et les Tunisiens ne sont pas immunisés »

En temps de crise, la voie devient libre pour toute sorte de rumeurs aussi folles les unes que les autres. Concernant la situation épidémiologique en Tunisie, certains ont affirmé que le nouveau coronavirus (COVID-19) est apparu depuis décembre 2019 et que le pic de contaminations a eu lieu en janvier 2020. C’est totalement faux selon la Directrice de l’Observatoire National des Maladies nouvelles et émergentes (ONMNE), Nissaf Ben Aalya.
S’exprimant ce vendredi 24 avril 2020 sur les ondes de Shems FM, elle a assuré que le ministère de la Santé est en train d’enquêter sur ces rumeurs et sur cette éventualité. D’autre part, elle a noté que le nombre de contamination est en baisse en Tunisie. Cependant, il ne faut pas crier victoire trop tôt. « Les chiffres publiés par le département de la Santé sont officiels, scientifiquement vérifiés et livrés dans la transparence. Il ne faut pas remettre en question le travail des équipes médicales », a-t-elle souligné.
D’un autre côté, elle a rappelé que le non respect des consignes sanitaires risque de provoquer une hausse des contaminations par le nouveau coronavirus. « Il ne faut pas se relâcher, sachant que la Tunisie n’a pas encore gagné la guerre contre le virus. La population, pour sa part, n’est pas immunisée », a-t-elle encore déclaré.

A lire aussi :
Tests rapides : Nissaf Ben Aalya admet que des erreurs ont été constatées

Lire aussi
commentaires
Loading...