POUR LIRE NOTRE MAGAZINE EN PDF CLIQUER ICI

Hakim Ben Hammouda: « Vers un recul économique de 3,9 % jamais enregistré par notre pays »

Intervenant mardi 21 avril au « Club Express » consacré par Radio Express FM à la 5e édition de ses Journées spéciales placée sous le thème: « Mesures spéciales COVID-19 : où en sommes nous ? », l’ancien ministre des Finances, Hakim Ben Hammouda a indiqué que la Tunisie va connaitre un recul économique de l’ordre de 3,9 %, un chiffre jamais connu depuis l’indépendance en 1956.
« En 2011, l’année de la Révolution, cette régression était de 1,9 %, rappelle-t-il. Cette fois, le chômage va concerner entre 150 et 660 mille nouvelles personnes ».
Ben Hamouda a ensuite émis trois observations concernant les dernières mesures décidées par le gouvernement:
« Primo, elles sont tout à la fois importantes et vitales pour apporter une réponse immédiate aux répercussions économiques et sociales à la crise sanitaire. Secondo, elles restent insuffisantes du fait de leur durée d’application qui se limite au mois de mars, et au mois d’avril en ce qui concerne les subventions d’ordre social. De ce fait, elles donnent l’impression que la crise est circonscrite au seul mois de mars. Malgré les effets qui ne manqueront pas d’en découler, il est nécessaire de réviser ces mesures de façon à en prolonger la durée d’application jusqu’au mois de juillet prochain. Tertio, l’application des mesures est assez compliquée, leur mise en oeuvre nécessitant beaucoup de procédures administratives. De plus, pour espérer en bénéficier, il faut un certain temps ».
Enfin, Ben Hammouda a énuméré les différentes voies de financement au moment de la crise: financement étranger, solidarité sociale…
« Toutefois, la Banque centrale de Tunisie doit aujourd’hui intervenir avec beaucoup plus de force et de fermeté », conclut l’ancien ministre.
H.A.
Lire aussi
commentaires
Loading...