POUR LIRE NOTRE MAGAZINE EN PDF CLIQUER ICI

Face au pic des contaminations par le coronavirus, le confinement s’impose

Aux dires du Chef du gouvernement, Elyes Fakhfakh, et des autorités sanitaires, le pic des contaminations par le coronavirus (COVID-19) est attendu dès cette semaine. Autrement dit, la Tunisie risque d’enregistrer, quotidiennement, un nombre important de contaminations. Mais une fois le pic atteint, la courbe devrait descendre progressivement.
Pour l’heure, la situation semble maîtrisée. Lors de chaque bulletin épidémiologique du ministère de la Santé, on constate que le nombre de personnes dépistées quotidiennement est en train d’augmenter. Hier encore, le département de la Santé a annoncé que 22 nouveaux cas ont été enregistrés sur un total de 658 prélèvements effectués. On est loin des modestes 250 (environ) analyses médicales effectuées depuis l’apparition des premiers cas confirmés en mars dernier.
Plus les analyses médicales sont nombreuses, plus les résultats sont fiables et plus le ratio dépistages-cas confirmés est proche de la réalité. La hausse du nombre d’analyses montre, aussi, la baisse progressive du taux de contamination : 3% environ pour hier. Plus généralement, ce taux a atteint, jusqu’à présent, environ 8% (574 cas confirmés sur 7145 analyses médicales effectuées).
D’ailleurs, la Tunisie, selon une annonce du Chef du gouvernement, devrait pouvoir effectuer pas moins de 10 000 analyses médicales d’ici le 10 avril 2020. Pas seulement : d’ici cette même date, on devrait aussi recevoir des tests rapides pour augmenter le nombre d’analyses, et c’est sans compter l’implication de nouveaux laboratoires d’analyses.
Dans ce contexte, et face au pic probable des contaminations, le confinement reste, pour l’heure, le moyen le plus efficace de lutter contre la propagation du coronavirus. C’est non sans regret que l’on constate que cette règle n’est pas totalement respectée dans certains quartiers du pays. Il faut, pourtant, prendre conscience de l’importance de cette mesure pour protéger sa santé et celle de ses proches. Pour l’heure, le confinement devrait durer jusqu’au 20 avril 2020. Sa levée, qui sera progressive, dépendra de l’évolution de la situation épidémiologique en Tunisie et, aussi, du comportement des citoyens. Et une fois levé, c’est le port des masques de protection qui sera de mise selon le ministre de la Santé, Abdelatif Mekki.

Lire aussi
commentaires
Loading...