POUR LIRE NOTRE MAGAZINE EN PDF CLIQUER ICI

COVID-19: la Commission propose 3 milliards d’euros d’assistance macrofinancière au soutien de dix pays voisins de l’UE

La Tunisie bénéficiera d'une assistance de 600 millions d'Euros

La Commission a adopté une proposition prévoyant d’octroyer 3 milliards d’euros d’assistance macrofinancière (AMF) à dix pays partenaires de l’élargissement et du voisinage afin de les aider à limiter l’incidence économique de la pandémie de COVID-19. Cette proposition vient s’ajouter à la stratégie «Team Europe», qui est la réponse forte et ciblée par laquelle l’UE entend soutenir ses partenaires dans leur lutte contre la pandémie de COVID-19. Dans une période de crise sans précédent, c’est un témoignage important de la solidarité de l’UE avec ces pays.
La proposition, à la suite d’une évaluation préliminaire des besoins de financement, prévoit que l’AMF sera répartie comme suit: République d’Albanie (180 millions d’euros), Bosnie-Herzégovine (250 millions d’euros), Géorgie (150 millions d’euros), Royaume hachémite de Jordanie (200 millions d’euros), Kosovo (100 millions d’euros), République de Moldavie (100 millions d’euros), Monténégro (60 millions d’euros), République de Macédoine du Nord (160 millions d’euros), République tunisienne (600 millions d’euros) et Ukraine (1,2 milliard d’euros).
Valdis Dombrovskis, vice-président exécutif pour une économie au service des personnes, a déclaré: «En cette période de crise, il est essentiel de soutenir nos voisins afin de préserver la stabilité de l’ensemble de la région. Dans le cadre de la réponse globale de l’UE à la pandémie de COVID-19, nous devons aider les pays voisins à atténuer les pires conséquences économiques de celle-ci. Ces “programmes d’AMF de crise” contribueront à garantir la stabilité macroéconomique de dix pays et à protéger leurs citoyens et leurs entreprises pendant la crise.»
Paolo Gentiloni, commissaire chargé de l’économie, a ajouté: «La solidarité européenne ne doit pas s’arrêter aux frontières de notre Union. Cette crise étant mondiale, nous résisterons ou tomberons ensemble. La Commission européenne prend aujourd’hui une mesure décisive pour aider dix de nos voisins à lutter contre le coronavirus. J’invite le Parlement européen et le Conseil à s’accorder rapidement sur cet important train de mesures.»
Les montants d’AMF seront mis à la disposition des pays bénéficiaires pendant 12 mois sous la forme de prêts accordés à des conditions très favorables, afin de les aider à faire face à leurs besoins de financement immédiats et urgents. Combinés au soutien apporté par le Fonds monétaire international, ces financements peuvent contribuer à consolider la stabilité macroéconomique et à dégager une marge de manœuvre permettant d’allouer des ressources à la protection des personnes et à l’atténuation des conséquences socio-économiques négatives de la pandémie de COVID-19. Cet instrument est également à la disposition d’autres pays éligibles confrontés à des difficultés dans leur balance des paiements.
La proposition de la Commission doit encore être adoptée par le Parlement européen et le Conseil de l’Union européenne. Étant donné l’urgence du besoin d’assistance, la Commission compte sur la coopération des colégislateurs pour garantir une adoption rapide.
Une fois la proposition adoptée, la Commission se tiendra prête à verser la première tranche le plus rapidement possible après l’adoption d’une décision d’octroi de l’AMF et la conclusion d’un protocole d’accord avec chaque pays partenaire. La seconde tranche pourrait être versée au quatrième trimestre de 2020 ou au premier semestre de 2021, sous réserve que les mesures auxquelles son versement est subordonné aient été mises en œuvre en temps voulu.

(Source : communiqué Commission européenne)

Lire aussi
commentaires
Loading...