POUR LIRE NOTRE MAGAZINE EN PDF CLIQUER ICI

« Comprendre et gérer le stress des enfants en période de confinement »

Pourquoi l’enfant stresse-t-il ?

 

Le stress chez l’enfant n’est autre qu’un miroir du stress des parents et de son entourage direct !

Bien entendu, en ces jours difficiles de confinement, nous les adultes, vivant une situation particulière qui peut engendrer du stress et un effet anxiogène chez beaucoup d’entre nous. Ceci est particulièrement prononcé chez les personnes qui sont déjà anxieuses à la base. Cette anxiété est tout à fait légitime et a pour causes : La privation de liberté, le manque de contact social, l’insécurité professionnelle et financière et la peur d’être contaminé soi-même ou de voir ses proches malades. Le cerveau, centre de la logique, réfléchi et se met un peu à l’arrêt.

 Tout cela va créer une ambiance anxiogène qui va affecter notre santé et nos enfants.

Car comme vous le savez ; l’enfant est une simple éponge qui absorbe les émotions des personnes qui l’entourent. Si son entourage est gai et joyeux alors l’enfant se trouvera dans le même esprit joyeux et apaisé. Si l’ambiance dans laquelle baigne un enfant est hostile et stressante, alors l’enfant se mettra souvent en colère et agressera les autres (frères, sœurs, camarades et famille).

Il peut même se mettre dans des états dépressifs se manifestant par la perte d’intérêt pour les jeux et les choses de la vie. Ceci peut se manifester par le manque d’appétit et de troubles du sommeil.

Ainsi, c’est bien donc l’entourage qui dicte la couleur des émotions et des réactions et non le contraire.

Face à ces changements de l’environnement, l’enfant se trouve sans ressources interne pour pouvoir comprendre et surmonter cet état de stress et d’anxiété. Et c’est là qu’intervient le rôle des parents afin d’aider l’enfant à apaiser ses états d’âmes.

Comment s’y prendre face au stress de l’enfant ?

Je vous propose ci-après, en tant que Coach de vie et hypnothérapeute pour adultes, adolescents et enfants, quelques solutions pour gérer au mieux les journées de confinement avec vos petits et pour passer une journée idéale avec eux.

Avant toute chose le parent est tenu de s’armer de beaucoup de patience, de bienveillance et surtout d’amour. Il est important aussi d’accepter le fait que nos enfants peuvent être affectés par tout ce qui se passe autour d’eux.

Tout d’abord, il convient d’arrêter d’exposer les enfants aux différentes informations qui nous entourent. Ces informations qui affectent les adultes plus que les enfants mêmes. Tout ce dont on a besoin de connaître nous le savons à présent.  Prenons les enfants dans une bonne ambiance et rassurons-les.

On commencera par leur dire que c’est une période temporaire qui va finir bientôt. Selon l’âge de l’enfant on peut toujours lui expliquer ce qui se passe réellement et ce que l’on doit faire pour dépasser la situation. Cette communication doit être faite avec des mots simples et surtout sans trop donner d’informations qui ne les intéressent pas.

Sachez que ce qui les intéresse le plus et ce qui leur restera en tête ce sera principalement vos mots de réconfort et de rassurance ainsi que votre attitude affectueuse et compréhensive.

La journée modèle pour un enfant :

Ensuite, il est important de commencer chaque journée avec un planning que l’enfant met en place avec son parent. Contrairement aux idées reçues, les enfants aiment faire ce qu’ils veulent mais tout en étant cadrés par un plan qu’ils se feront une joie de le suivre et tout en étant encadrés et suivis par des adultes. Cela les fera sentir en sécurité car ils ne sont pas livrés à eux même.

Ce planning journalier pourrait suivre les critères suivants :

  • Contenir des activités variées selon les centres d’intérêts de l’enfant.
  • Favoriser la créativité et l’autonomie de l’enfant en lui donnant des espaces de temps où il fait ce qu’il veut.
  • Prendre en compte le rythme physique de l’enfant.
  • Inclure des moments à temps faible et à temps fort. En d’autres termes, des activités ou l’enfant s’occupe en étant actif physiquement (parcours, danse, vélo sur place..) et des activités ou il est posé entrain de jouer avec des légos, fait de la peinture ou même regarde son dessin animé préféré.
  • Introduire dans le planning de la journée des activités à intérêt général qui concerne le rangement et le ménage de sa chambre, son espace de jeux ou même l’aide à faire la cuisine. Cela permet à l’enfant de se sentir utile et apprécié par les autres membres de la famille.
  • Ne pas oublier de consacrer du temps pour réviser ses cours d’une manière ludique et dans le calme et le choix.
  • Faire des activités en commun avec les enfants comme les jeux de société, des jeux de ballons, du chant, de la danse…
  • Prévoir des moments de défoulement ensemble en mettant de la musique rythmée (fazani, danse africaine, zumba…)
  • Mettre un système de récompenses ou évaluation symbolique du déroulement de la journée.
  • Varier les activités chaque jour.
  • Limiter au maximum le temps d’utilisation des écrans car ça les empêche  d’effectuer les activités plus intéressantes et de bien dormir le soir.

Autres rituels à mettre en place avec l’enfant stressé ou pas

Certains enfants vont ressentir le stress plus que d’autres et il est donc nécessaire de leur apporter du réconfort et de les aider à faire face à leurs ressentis.

Pour ce faire, il est important de leur donner l’exemple en sachant se comporter avec calme et sagesse.

On puisera son calme de la gratitude envers le fait d’être en bonne santé, d’avoir un toit ou s’abriter et de la nourriture pour manger et surtout d’avoir autant de temps libre à passer avec ses petits.

Exercice de la respiration profonde :

Jevous conseille aussi de mettre en place un rituel de 5 à 10 minutes de respirations profondes à pratiquer avec les enfants le matin et le soir et même à tout moment où l’enfant se sent agité ou angoissé.

Cette respiration se pratiquera les yeux fermés tout en inspirant par le nez 5 temps tout en remplissant les poumons et gonflant le ventre.

Ensuite on bloque la respiration 5 temps et on expire lentement 7 temps toujours par le nez.

Exercice de la mémorisation de bons souvenirs :Un autre rituel à mettre en place est le fait de parler de bons souvenirs passés en famille ou seul (les vacances d’été, le voyage de l’année dernière, l’anniversaire d’un cousin, le mariage de la tante, la sortie au manège il y a deux mois, le dîner de famille il y a quelques semaines…)

Exercice de la visualisation d’un avenir meilleur :le plus grand point fort chez les enfants est l’imagination alors on peut s’y appuyer pour les guider à pratiquer cet exercice de visualisation.

Premièrement, on demande à l’enfant de fermer les yeux, faire cinq (5) respirations profondes pour se détendre. Deuxièmement, on lui demande de se voir dans un avenir proche entrain de faire une activité qu’il aime le plus – seul ou avec ses amis – tout en étant en bonne santé et en pleine forme. On l’aide en lui suggérant des images, des couleurs, des noms de personnes qu’il aime, des endroits favoris, des attitudes et des comportements positifs.

Cet exercice de visualisation peut se faire par l’enfant comme par l’adulte. Ce dernier pourrait se visualiser calme, détendu et se comportant de la meilleure façon qu’il souhaite avec ses enfants et son entourage.

Enfin, le confinement est une réalité à laquelle on est entrain de s’habituer. Donc laissons aux enfants de bons souvenirs de cette période afin de renforcer les liens entre vous et leur donner l’exemple d’un adulte qui sait se gérer en cas de difficulté.

Lire aussi
commentaires
Loading...