POUR LIRE NOTRE MAGAZINE EN PDF CLIQUER ICI

Ces oubliés du confinement…

Depuis le début du confinement, plusieurs concitoyens se sont retrouvés dans une situation très précaire. Chaque jour qui passe constitue une lutte pour la survie. Il existe, aussi, les étrangers qui vivent en Tunisie et qui sont dans une situation irrégulière, notamment nos amis qui viennent de l’Afrique subsaharienne.
Réalités Online a pu parler à l’un d’entre-eux. D – dans notre souci de protéger son identité – n’est pas en situation irrégulière pour sa part, et il fait du télétravail actuellement. Cependant, plusieurs de ses connaissances sont dans la précarité totale. Certains sont dans une situation irrégulière, d’autres non. « Il existe des réfugiés politiques. Leur cas est vraiment difficile à gérer. L’État tunisien les a bloqués en Tunisie depuis près de 9 ans. Ils sont logés, certes, mais pas nourris, encore moins soignés », a déclaré notre interlocuteur. Il a ajouté qu’ils refusent de rencontrer des journalistes. Ils considèrent, en effet, que certains confrères ont juste voulu faire le buzz en parlant d’eux.
La situation actuelle nous incite à faire appel à notre esprit solidaire. Société civile et pouvoirs publics doivent coopérer en vue de venir en aide à ces étrangers qui sont, aujourd’hui, loin de leurs familles, sans travail et sans soutien. Comme nous pensons à nos concitoyens qui sont dans une situation difficile et précaire, il faut aussi penser aux étrangers qui sont, dans ce contexte délicat qui doit nous unir, des tunisiens et, surtout, des humains.

Lire aussi
commentaires
Loading...