Une femme diffuse des mensonges sur le coronavirus pour attiser la peur

En temps de crise, les rumeurs ont toujours tendance à faire des ravages et c’est valable pour notre contexte actuel marqué par l’arrivée du coronavirus en Tunisie. Dans la soirée du mercredi 11 mars 2020, un curieux enregistrement sonore a été partagé sur les réseaux sociaux, où une dame prétendait détenir des informations sûres sur la gravité de la situation sanitaire en Tunisie.
Le président de la Commission Parlementaire de la Santé et des Affaires Sociales, Khaled Krichi, a formellement démenti les rumeurs diffusées par la dame. Dans un statut publié sur sa page Facebook, il a assuré que l’auteure de l’enregistrement sonore sera poursuivie en justice, au même titre que les « personnes qui sont derrière elle ».
A titre de rappel, dans l’enregistrement sonore, la dame en question prétendait être à l’hôpital. Elle avait affirmé que la situation était gravissime en Tunisie, appelant les citoyens à se ruer vers les supermarchés afin d’acheter, massivement, des provisions. Nous avons là une intox grave et irresponsable, qui n’a fait qu’attiser la peur et la panique des citoyens. Il est clair qu’une punition exemplaire doit être appliquée afin de dissuader toute autre personne malintentionnée voulant faire le buzz et semer la zizanie.
Il faut rappeler que les autorités tunisiennes et nos médecins, malgré leurs moyens limités, accomplissent un excellent travail de dépistage et de prévention, surtout si l’on compare la Tunisie avec d’autres pays. On compte, actuellement, 7 cas confirmés du coronavirus et tous ont été placés en quarantaine. Il faut rappeler, aussi, que toutes les fréquentations des cas confirmés – et des cas suspects – sont examinées à la loupe. On imagine le travail de titan qui est mené.

Lire aussi
commentaires
Loading...