POUR LIRE NOTRE MAGAZINE EN PDF CLIQUER ICI

Une entreprise importait des équipements médicaux périmés pour les commercialiser en Tunisie

En ces temps de crise, il existe deux catégories de personnes : celles qui font preuve de solidarité et celles qui essayent de profiter de la misère du monde pour créer leur bonheur. Une entreprise malintentionnée était sur le point de commercialiser, en Tunisie, une grande quantité d’équipements médicaux périmés, et ce malgré la gravité de la situation sanitaire.
Intervenant dans La Matinale de Shems FM ce lundi 30 mars 2020, le porte-parole de la Douane, Le Colonel Major Haythem Zaned, a indiqué que ces produits sont périmés depuis plusieurs années. « La marchandise venait d’Allemagne et elle a été réceptionnée au port de Radès. 133 000 paires de gants ont été saisies – périmés depuis 2017 -. Ensuite, 92 000 masques de protection ont aussi été saisis – périmés depuis 2014 – et on compte 9280 blouses blanches – inutilisables depuis 2018 -« , a-t-il expliqué.
Il s’agissait, en fait d’une entreprise fictive non inscrite dans le registre du commerce. La société était rattachée à une multinationale spécialisée dans la production de produits pour bébés. « L’objectif de l’opération était clair : commercialiser ces produits périmés en Tunisie. En effet, sur l’emballage des colis, une date de validité erronée était indiquée afin d’induire en erreur les douaniers et les consommateurs. Le local de l’entreprise fictive – à Ben Arous – a été investie par les forces de l’ordre après autorisation du ministère public. Le propriétaire, pour sa part, a été traduit devant le pôle judiciaire financier« , a encore déclaré le porte-parole de la Douane.

Lire aussi
commentaires
Loading...