Tunis-Carthage : le commandant de l’aéroport aurait refusé de protéger les douaniers du coronavirus

La tension a atteint son paroxysme ce lundi 9 mars 2020 à l’aéroport Tunis-Carthage. Et pour cause : les soupçons d’un cas d’un douanier qui aurait été contaminé par le coronavirus. Le président du syndicat unifié des agents douaniers, Habib Habibi, a assuré que son collègue a été transféré à l’hôpital. « Les résultats des analyses médicales sont négatives. Il était atteint d’une grippe », a assuré le syndicaliste dans Houna Shems.
Qu’en est-il des raisons de la tension ? Selon le président du syndicat des douaniers, les agents manquent d’équipements et ils ne sont pas protégés du coronavirus. « Une délégation du syndicat a demandé au commandant de l’aéroport d’intervenir et de fournir les équipements nécessaires pour que les douaniers puissent travailler en sécurité, mais il n’en était rien ! Sa réponse n’était pas celle d’un responsable : « nous ne pouvons pas vous fournir ce que vous voulez », a expliqué le syndicaliste citant le commandant.
Les agents de la douane manquent, en effet, de masques de protection, de gants et de produits d’hygiène nécessaires à leur protection du coronavirus. « La direction générale de la Douane fournit ce genre d’équipements, mais la loi stipule, aussi, que le commandant de l’aéroport et le ministère du Transport doivent en fournir », a-t-il expliqué.
Dans ce même contexte, le syndicaliste a rappelé que les douaniers sont en première ligne car ils sont en contact direct avec les voyageurs. « Nous devons être protégés. Le ministère de la Santé et celui du Transport doivent nous fournir les équipements nécessaires, et cela doit être fait au profit de tout ceux qui travaillent à l’aéroport. Nous sacrifions notre santé, alors il faut nous protéger », a-t-il encore déploré.
Face cette situation, le syndicat a brandi la menace des mobilisations. « Le bureau exécutif décidera », a ajouté le syndicaliste.

Lire aussi
commentaires
Loading...