Tout ce qu’il faut savoir sur les Journées de la Francophonie

C’est parti pour un mois entier consacré à la Francophonie. Fidèle à la tradition, les Journées de la Francophonie en Tunisie se dérouleront du 5 mars au 5 avril 2020, avec une richissime programmation culturelle : théâtre, littérature, cinéma, concert de musique, bande dessinée, festival… Bref il y en aura pour tous les goûts.
C’est l’un des principaux événements accueillis par la Tunisie sur la Francophonie. En effet, notre pays accueillera, en décembre 2020, le Sommet de la Francophonie qui constituera, aussi, l’occasion de célébrer le 50ème anniversaire de ce vaste espace à la fois culturel, économique, philosophique et, surtout, humain.
Dans une déclaration accordée à Réalités Online, Ferid Memmich, président d’honneur du Festival des Francophonies de Sousse – l’un des événements organisés entre le 5 mars et le 5 avril 2020 -, a souligné l’importance de la langue française. « Nous sommes avant tout des tunisiens, avec notre langue qui est l’arabe. Le français est un précieux héritage. C’est une clé d’ouverture à d’autres cultures et civilisation », a-t-il déclaré.
D’ailleurs, la tenue du Festival des Francophonies de Sousse s’inscrit dans cette optique. L’événement marquera le coup d’envoi des Journées de la Francophonie. « Il [le festival] découle de la volonté de la société civile et des jeunes de Sousse. Le but est d’exprimer le français, mais vu de Sousse. Le festival est, aussi, une façon de réaffirmer notre volonté d’ouverture et de la protection d’un modèle social ouvert », a-t-il ajouté.

La francophonie : une clé pour s’ouvrir et pour accéder à l’Afrique
Interpellé sur le Sommet de la Francophonie et sur le choix de la Tunisie pour sa tenue, Ferid Memmich considère que notre pays présente des avantages par rapport aux autres pays francophones. Il est, tout d’abord, l’un des fondateurs de cet espace. Plus encore : la Tunisie est un carrefour de civilisations. D’un autre côté, le président d’honneur du Festival des Francophonies de Sousse rappelle que la Francophonie est une clé pour, notamment, accéder à l’Afrique. Concernant le thème du Sommet – le numérique -, il a souligné qu’il constituera une occasion pour réfléchir sur le rôle des nouvelles technologies dans nos pays. « Le numérique touche tous les pays. C’est un facteur de progrès, mais il présente des limites car il peut porter atteinte à la démocratie et aux libertés », a-t-il précisé.
Présente, également, lors du lancement des Journées de la Francophonie, Sophie Renaud, directrice de l’Institut français de Tunis (IFT) a souligné le rôle clé de la francophonie. « C’est un vecteur de valeurs, comme la solidarité, le développement durable. C’est toute une philosophie », a-t-elle indiqué à Réalités Online. L’IFT, soulignons-le, a préparé un riche programme à l’occasion des Journées de la Francophonie (films, pièces de théâtre, concert, concours, etc.).
A titre d’information, plusieurs créations artistiques sont à découvrir à l’occasion des Journées de la Francophonie : concert avec l’orchestre de la Méditerranée (8 mars à Sousse), Festival International de la Bande Dessinée de Tunisie (du 2 au 5 avril à Sousse), ou encore la Semaine du Film Francophone. Celle-ci se déroulera du 16 au 22 mars 2020 avec, au programme, une vingtaine de projections de films du monde entier qui permettront à tous de découvrir des œuvres inédites en Tunisie. Et pour la première fois, les cinéphiles du Kef et de Siliana pourront profiter de plusieurs projections.
Autre point à noter : pour le théâtre, les Journées de la Francophonie vont s’associer avec la deuxième édition du Festival Ezzeddine Gannoun qui aura lieu du 22 au 29 mars 2020.

Lire aussi
commentaires
Loading...