Tourisme : un ralentissement des réservations à cause du coronavirus

Sur le plan économique, les conséquences du coronavirus sont graves. La Tunisie va-t-elle être impactée ? Et qu’en est-il du secteur touristique ? Le président de la FTH (Fédération Tunisienne de l’Hôtellerie), Khaled Fakhfakh, s’est montré sceptique et prudent concernant le secteur touristique.
Dans une déclaration accordée à Réalités Online ce lundi 2 mars 2020, il affirme qu’aucune annulation n’a été signalée à cause du coronavirus. Néanmoins, un ralentissement a été constaté au niveau des réservations. « Nous espérons que la situation va se débloquer en mars courant. Le marché algérien restera fonctionnel, au même titre que le marché local. Cependant, la situation risque d’être plus compliquée pour le marché européen », a-t-il expliqué.
D’autre part, le président de la FTH estime que la crise du coronavirus risque d’être plus grave que celle que l’économie mondiale a connue au Lundi Noir de 1929. Il considère que personne n’a pu anticiper la crise du coronavirus, d’autant plus que personne ne peut prévoir ses répercussions. « Si elle [la crise] dure, le monde risque de manquer de matières premières et de divers composants. Le tourisme sera impacté, au même titre que le commerce. La Tunisie, pour sa part, sera touchée à un moment ou un autre », a-t-il encore précisé.
A titre de rappel, l’OCDE (Organisation de Coopération et de Développement économique) a revu à la baisse les perspectives de la croissance mondiale à cause du coronavirus. Ainsi, le taux passe de 2,9 à 2,4% en 2020.

Lire aussi
commentaires
Loading...