Tarek Cherif appelle à adopter un moratoire de rééchelonnement des dettes fiscales des entreprises

Tarek Cherif, président de la Confédération des entreprises citoyennes de Tunisie (CONECT) a salué la mesure prise mardi 17 mars par le Conseil d’administration de la Banque centrale de Tunisie de réduire le taux du marché monétaire (TMM), ou taux d’intérêt directeur de 100 points de base, pour devenir de l’ordre de 6,75%.
« Dans l’absolu, c’est assurément une bonne chose, commente-t-il. La décision s’inscrit dans le cadre du renforcement de la capacité concurrentielle des entreprises du pays.Toutefois, à elle seule, elle demeure insuffisante. Nous avons besoin d’adopter pour les trois prochains mois un moratoire de rééchelonnement des dettes fiscales des entreprises. Car l’Etat doit soulager la forte pression fiscale qui s’exerce actuellement sur les entreprises, lesquelles ne bénéficient plus de recettes suffisantes ».
H.A.
Lire aussi
commentaires
Loading...