Scandaleux: Les soignants en détresse

De nombreuses réclamations émanant des soignants de l’hôpital Habib Bourguiba à Sfax ont circulé ce lundi 23 Mars sur les réseaux sociaux.

En effet, un cas confirmé du coronavirus qui a été hospitalisé au sein de l’établissement a été intubé par une assistante et deux médecins résidents en réanimation médicale sans aucune mesure de protection.

Les soignants au sein de l’hôpital ont exprimé leur indignation face à cette situation dangereuse du moment où on ne leur a fourni aucun moyen de précaution bien que le cas ne soit pas isolé.

Les services de l’hôpital sont dépourvus des moindres mesures de protection à l’instar du masque ffp2.

De ce fait, les soignants lancent un cri de détresse soulignant que l’intubation est considérée comme la pratique la plus dangereuse quand il s’agit d’un cas confirmé covid-19.

Il ne s’agit pas de la première réclamation. En effet, les équipes de l’hôpital régional à Tabarka ont  également lancé par le biais de leur page officielle un appel pour accéder à des outils indispensables au soin et qui ne sont pas disponibles au sein de l’hôpital.

Les conditions de travail au sein de l’hôpital Abdelrahmen Mami sont aussi pénibles. En effet, les équipes de garde au service de Réanimation Médicale et qui travaillent dans l’unité d’isolement Corona ont passé le week-end sans recevoir de repas.

Parallèlement, de nombreux médecins exerçant au sein des hôpitaux à la capitale à l’instar de Charles Nicolle, Rabta et le centre de maternité et de néonatologie Wassila Bourguiba se sont indignés car ils passent leurs journées aux hôpitaux sans manger.

Lire aussi
commentaires
Loading...