Réserves en devises, recettes touristiques, dinar : le point sur la situation en pleine crise du COVID-19

Malgré le contexte très difficile, marqué par une économie tournant au ralenti à cause du coronavirus (COVID-19), les principaux indicateurs macroéconomiques de la Tunisie ne se portent pas si mal. Jusqu’à ce mercredi 25 mars 2020, les réserves en devises ont atteint 115 jours d’importation, ce qui équivaut à près de 20 milliards de dinars. Durant la même période en 2019, l’indicateur a affiché 86 jours d’importation.
Pour sa part, le dinar tunisien ne se porte pas si mal non plus. L’euro s’est échangé, le 24 mars 2020, à 3,14 TND, ce qui constitue une baisse par rapport au 18 mars 2020 (3,18 TND) et, aussi, par rapport à la même période en 2019 (3,4 TND). Pour sa part, le dollar enregistre une légère hausse puisqu’il s’est échangé à 2,9 TND le 24 mars 2020. Le 18 mars, le ratio était de 2,8 TND pour 1 dollar.
Enfin, au niveau du refinancement des banques commerciales par la Banque Centrale de Tunisie (BCT), le volume global a atteint 9,884 milliards de dinars, soit une légère baisse par rapport au 23 mars 2020 (9,929 milliards de dinars).
Fait étonnant, mais encourageant : les performances des indicateurs macroéconomiques s’expliquent par la croissance des recettes touristiques. Ces dernières ont atteint, jusqu’au 20 mars 2020, 883,6 millions de dinars, soit une hausse de 102,7 millions de dinars par rapport à la même période en 2019. Pourtant, le secteur a été lourdement pénalisé par la crise du coronavirus. Reste à savoir si nous réussirons à tenir le cap dans les prochains mois car la période de l’après-coronavirus risque d’être difficile.

Lire aussi
commentaires
Loading...