Othmane Ben Taleb, l’un des Alchimistes de la Langue de Molière en Tunisie, s’en va

C’est une triste nouvelle pour le monde universitaire en Tunisie : Othmane Ben Taleb, universitaire en linguistique française et spécialiste dans les sciences de la traduction à l’Université Tunis-El Manar, s’est éteint dans la soirée du samedi 29 février 2020, et ce après un long et éprouvant combat contre la maladie. Les hommages, sur les réseaux sociaux et ailleurs, ont été nombreux. Rien de plus normal après tout : Othmane Ben Taleb a accompagné de nombreuses générations d’étudiants dans leurs parcours. Il était parmi les rares à avoir exploré les facettes de la Langue de Molière, ses secrets, sa subtilité, son élégance.
Riche était le parcours d’Othmane Ben Taleb. Poète, auteur de recueils, traducteurs, maître-conférencier, directeur de recherches ou encore responsable de la formation en sciences du langage pour n’en citer que ces domaines. Il était également l’auteur de plusieurs travaux de recherches, d’articles scientifiques et d’ouvrages en pragmatiques, sémantique…
L’universitaire a aussi fait un saut dans le monde du journalisme, puisqu’il avait occupé le poste de Rédacteur en Chef de la revue Muqabasat. Il s’agit d’un périodique qui sort tous les semestres, édité par l’Institut Supérieur des Sciences Humaines de Tunis. Autre fait marquant de sa carrière : il était membre de la Commission de Doctorat et d’Habilitation Universitaire en Linguistique Générale et Linguistique française. Enfin, en 2017, il avait décroché le prix européen de la Francophonie.
Avec sa disparition, c’est l’un des piliers de la francophonie tunisienne qui s’en va, l’un de ses Alchimistes. Paix à son âme.

Lire aussi
commentaires
Loading...