Lutter contre la corruption dans le sport Tunisien

Le séminaire organisé par l’Instance nationale de lutte contre la corruption sur le thème de « La Gouvernance et la lutte contre la corruption dans le domaine sportif a démarré ce mardi 10 mars à l’hôtel Africa en présence du ministre des sports Ahmed Gaâloul, du Le président du Comité Olympique National Tunisien Mehrez Boussayane, le président de l’INLUCC Chawki Tbib et le directeur du Bureau de l’Organisme allemand de la coopération juridique internationale, Montassar Laâbidi

D’éminents conférenciers et hommes de loi dans le domaine de la bonne gouvernance et la lutte contre la corruption dans le sport, du droit sportif, des lois d’arbitrage, de la jurisprudence et de la déontologie sportive ont débattu du sujet insistant que la corruption dans le sport peut être divisée en deux catégories : la corruption en compétition et la corruption du management . Ils ont aussi indiqué qu’il est possible de concevoir la triche hors compétition comme une violation des règles constitutives, « les règles des règles ».

Les participants ont par ailleurs convenu que les principes de la bonne gouvernance dans le sport qui se définissent comme suit « Le cadre et la culture dans laquelle un organisme sportif définit ses politiques et ses objectifs stratégiques, s’engage avec des acteurs importants, surveille les performances, évalue et gère le risque et informe ses membres de ses activités et de son progrès, ce qui comprend la production de politiques et de réglementations sportives efficaces, durables et adaptées. »

Lire aussi
commentaires
Loading...