L’UGTT: « Affès a perturbé la réunion de la commission médicale, et provoqué l’arrêt du travail des services d’urgence et de réanimation » 

L’Union générale des travailleurs tunisiens de Sfax a répliqué aux accusations du député de la coalition Al Karama Mohamed Affès, et au président de son parti Seif Makhlouf qui disent que Affès a été agressé.
Elle accuse le député à l’assemblée des représentants du peuple d’avoir perturbé le travail de la commission technique formée par la direction régionale de la santé de Sfax, et qui allait examiner les récents événements survenus à l’hôpital Habib Bourguiba en rapport avec l’épidémie du coronavirus, et approuver un certain nombre de procédures relatives à ce dossier.
Dans un communiqué intitulé: « Non à l’imposture, non à l’instrumentalisation », l’UGTT de Sfax met les accusations lancées par Affès et Makhlouf sur le compte d’une tentative de diabolisation de la centrale syndicale, et d’une campagne de diffamation lancée par le député après avoir perturbé la réunion, et prétendu avoir été victime de violences
« Le président de la commission, qui n’est autre que le directeur régional de la Santé a demandé au député Affès de quitter la réunion, car il n’était ni invité ni concerné par les travaux dont le contenu devait rester secret, et ne possède pas la qualité technique non plus. Seulement, le député de la coalition Al Karama a refusé, insistant pour rester, ce qui a conduit les médecins universitaires membres de la commission médicale à partir », précise le communiqué.
L’UGTT affirme que Mohamed Affès assume par ses déclarations la responsabilité de la suspension du travail dans les services d’urgence et de réanimation, et la perturbation des travaux de la commission technique médicale.
H.A.
Lire aussi
commentaires
Loading...